Le gouvernement ruse avec les tests Covid-19: (Le Bénin se rebelle-t-il contre la décision de l’Uemoa?)

1 324

Get real time updates directly on you device, subscribe now.

Les tests de dépistage du Covid-19 ne sont plus accessibles gratuitement dans les hôpitaux. Désormais pour subir le test, il faudra débourser une somme de 25 000fcfa sauf s’il s’agit des cas suspects. C’est ce qu’il faut retenir de la note circulaire N°0850-2021/MS/DC/SGM/DNSP/SP signée du ministre de la santé, Benjamin Hounkpatin (photo). »Il est porté à la connaissance de tous que le test PCR de dépistage de la COVID-19 est intégré dans les activités de routine des formations sanitaires depuis le 1er mai 2021. Ce test est réalisé gratuitement pour les cas suspects de COVID-19. Pour les personnes désireuses de faire un test de dépistage PCR de convenance, les dispositions ont été prises pour le rendre disponible au niveau des formations sanitaires publiques, privées, sur les sites du Palais des congrès et VIP aux tarifs suivants : Palais des congrès et formations sanitaires : 25. 000 F CFA ; Site VIP : 50 000 F CFA. Par ailleurs, il est rappelé à tous que la vaccination contre la COVID-19 est gratuite sur toute l’étendue du territoire national », précise ladite note ministérielle. Des tests à l’allure mercantiliste, est-on tenté de dire au regard du coût plancher qui n’est pas à la portée du Béninois lambda. On peut comprendre qu’à la pagaille de certains citoyens, qui vont faire N-fois et gratuitement le test dans un mois alors que les produits reviennent cher à l’Etat, le gouvernement a dû user de ruse voire de rage pour les bloquer. Tout le monde ne pourra débourser aussi facilement 25.000 F par ces temps, et on ne débourse pas 25000F pour plaisanter avec. Donc ce prix fixé n’est pas anodin. Ça a tout l’air de décourager certains. Mieux, à y voir de près, le gouvernement est dans la logique de décourager à jamais les tests à tout va, pendant que les vaccins attendent preneurs. Une façon d’imposer tacitement le vaccin puisque quand certains verront 25000 F, ils se diront tout de suite, à quoi bon de débourser 25.000F d’abord pour un test alors que j’ai la possibilité d’aller directement et gratuitement au vaccin. Des tests payants pour amortir le coût des kits, d’accord. Mais 25.000, 50.000 FCfa, n’est-ce pas trop cher ?

 

Quid de la décision d’harmonisation des prix des tests dans l’espace Uemoa

Cela fait des mois que la décision de l’Uemoa relative à l’harmonisation des coûts des tests Pcr Covid-19 est déjà en vigueur dans l’espace Uemoa notamment depuis le mois de mai 2021. Pendant ce temps, rien ne présage d’une volonté des autorités béninoises à se conformer à ladite décision. Alors que plusieurs pays ont finalement ramené le prix de test de dépistage à 25000fcfa, le Bénin reste encore à la traine. Et ce, malgré les démarches et appels de l’Uemoa. Le Bénin va-t-il se soustraire à cette décision régionale ? La question reste toute posée et bien malin qui pourra répondre. Plusieurs pays de l’espace Uemoa ont déjà acté la décision d’harmonisation du coût de dépistage Covid-19. Le test Pcr est désormais accessible à 25000fcfa dans les pays concernés à l’exception du Bénin qui maintient le coût du dépistage à 51.125fcfa. Et pourtant, les autorités béninoises n’ont pas manqué de rassurer de l’entrée en vigueur du principe au Bénin. « Le Bénin ne traîne pas les pas et n’a nullement l’intention de se soustraire de la décision prise à la faveur de la 22ème session ordinaire des chefs d’Etat et de gouvernement de l’Uemoa », avait déclaré l’ancien ministre de la communication, Alain Orounla, ancien porte-parole du gouvernement. Quelques jours après, le ministre de la santé a également rassuré de la bonne foi du gouvernement béninois à s’y conformer. Pour l’autorité ministérielle, des préalables ont été identifiés et les autorités béninoises s’y attèlent. A la faveur d’une rencontre avec les professionnels des médias mardi, 18 mai 2021, le ministre de la santé a estimé que le retard constaté est plutôt lié au fait que le Bénin a entrepris de “mettre en place les systèmes anti fraudes“  afin que la mesure ne soit véritablement bénéfique que pour les ressortissants de l’espace Uemoa. Mais à ce jour, rien n’a changé. Faut-il le rappeler, dans l’optique de faciliter une libre circulation des personnes et des biens, l’Uemoa a perçu la nécessité de revoir à la baisse et surtout d’harmoniser le coût des tests Covid-19 dans les pays membres.  « La validité des tests sera désormais de cinq jours pour les voyageurs de l’espace Uemoa à partir de la date du prélèvement de l’échantillon. Les chefs d’État des pays membres de l’Union économique et monétaire ouest-africaine (Uemoa) ont décidé d’harmoniser les coûts des tests de dépistage du Covid-19 pour tous les voyageurs dans leur espace commun. Dès le mois de mai 2021, le test coûtera 25 000 francs CFA pour les voyageurs par avion. La validité des tests sera de cinq jours à compter de la date du prélèvement de l’échantillon à l’entrée et au départ des aéroports de l’espace Uemoa. Le Burkina Faso, le Bénin, la Côte d’Ivoire, le Togo, le Sénégal, la Guinée-Bissau, le Niger et le Mali  se sont engagés à reconnaître mutuellement les résultats des tests Covid issus des laboratoires habilités dans leurs pays… À l’ouverture des frontières terrestres, les voyageurs paieront 5000 francs CFA pour le test Covid-19 », a rapporté Rfi au terme de la dernière réunion des Chefs d’Etat au Burkina. Pendant ce temps, le gouvernement vient de rendre payant, les tests Covid-19 dans les hôpitaux.

A.B

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site utilise les cookies pour améliorer votre expérience. Êtes-vous d'accord ? Vous pourrez le désactiver à tout moment. Accepter Lire la suite