1er Tour préliminaire de la Ligue des Champions de football: L’équipe de Loto-Popo (Esae) contrainte au partage des points

300

Get real time updates directly on you device, subscribe now.

L’équipe de Loto-Popo a été contrainte au partage des points (1-1) face au Fc Nouadhibou de la Mauritanie, samedi 11 septembre 2021, au stade de l’Amitié Mathieu Kérékou de Cotonou. Une rencontre entrant dans le cadre de la manche Aller du 1er Tour préliminaire de la Ligue africaine des clubs champions de football. Le match retour s’annonce donc compliqué pour les poulains de Mathias Déguénon, condamnés à créer l’exploit à Nouakchott. 

 

Tombés dans le piège des Mauritaniens, les Loto-Boys concèdent l’ouverture du score dès la 17e minute de jeu sur une erreur défensive. Mohamed M’Changama en profite pour faire trembler les filets béninois (0-1, 12e). Assommés, les joueurs de Loto-Popo ont décidé de prendre peu à peu le contrôle du match. Les tentatives des locaux n’ont pu être concluantes. Puisqu’en face, il y avait une équipe de Nouadhibou en place tactiquement, physiquement au point et dangereuse sur les contre-attaques. Le capitaine Hemeya Tanji de Fc Nouadhibou, techniquement au dessus de tous, déstabilise à maintes reprises la défense de Loto-Popo. C’est sur cet avantage de l’équipe Mauritanienne (0-1) que l’arbitre nigérian a renvoyé les deux équipes aux vestiaires.

De retour, le jeu s’équilibre. Les tentatives sont de part et d’autre avec une légère domination des locaux qui étaient revenus avec des intentions plus meilleures. Dans l’une des tentatives, le meilleur buteur du championnat béninois avec 26 buts, Faisal Bashir s’est débarrassé d’un joueur de Nouadhibou mais sa frappe a heurté la barre transversale (58e). Dans la foulée, ce sont les visiteurs qui ont inquiété Mohamed Sacca et ses partenaires. Mais le gardien de but béninois Buffon Douyeme a sauvé son équipe de l’aggravation et remporte son face-à-face avec Hemeya  Tanji (61e). Sept minutes plus tard, Faisal Bashir crucifie son vis-à-vis. En bon renard, Faizou Kpara se trouve au bon endroit et remet les pendules à l’heure (1-1, 68e). Et c’est d’ailleurs sur ce score de parité (1-1) que l’arbitre de la rencontre Salisu Basheer a sifflé la fin du match.

Pour le coach Mathias Déguénon, c’est un nul qui a l’air d’une défaite. Selon ses dires en conférence d’après match, tout se jouera au match retour. Il profitera des quelques jours avant le retour pour corriger les insuffisances observées tout au long de la rencontre dans l’espoir d’aller créer l’exploit en Mauritanie.

A.F.S.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site utilise les cookies pour améliorer votre expérience. Êtes-vous d'accord ? Vous pourrez le désactiver à tout moment. Accepter Lire la suite