Bénin/Insertion de l’éducation financière dans les collèges: Un système avantageux pour les apprenants

653

Get real time updates directly on you device, subscribe now.

A sujet brûlant, mesures expresses. Les longues études ne garantissent pas toujours une réussite certaine. Face à la réalité des chiffres galopants du sous-emploi, du chômage, l’éducation à l’entreprenariat semble sonner le glas d’une ère révolue.

 

L’éducation financière, un système qui consiste à donner des enseignements allant dans le sens de l’entrepreneuriat. C’est-à-dire, la création d’entreprise, qu’elle soit physique ou sur internet. Elle  offre de multiples opportunités aux uns et aux autres d’anticiper sur le sous-emploi, le chômage. Pour des avertis, l’insertion de l’éducation financière dans les collèges face aux réalités contemporaines constitue un avantage pour les apprenants après leurs études. C’est également un contour de domaine digital qui offre une particularité aux utilisateurs de s’enrichir.

L’insertion d’un tel apprentissage dans les collèges peut permettre aux apprenants de s’adapter à la pratique et la créativité. «Il faut que les jeunes de mon âge s’améliorent de la sorte à développer leurs compétences dans le but de réveiller le talent qui se cache en eux et de se faire de l’argent», a martelé Junior Natabou, jeune entrepreneur digital. «L’éducation financière est un bon apprentissage dans le programme que regorgent les cours scolaires. Il faut noter aussi que c’est un moyen attractif et très efficace pour les élèves de quitter la charge de leurs parents, au moins après l’obtention de leur baccalauréat», a laissé entendre Francis Zoumbara, entrepreneur digital.

 

Samuel YEHOUNMEY (Stag)

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site utilise les cookies pour améliorer votre expérience. Êtes-vous d'accord ? Vous pourrez le désactiver à tout moment. Accepter Lire la suite