Cinéma: «Merci Jean-Paul», les hommages du monde entier à Belmondo

361

Get real time updates directly on you device, subscribe now.

Du sommet de l’État français aux chaînes de télévision en passant par les grands festivals de cinéma, une pluie d’hommages est rendue à l’acteur Jean-Paul Belmondo, décédé ce lundi 6 septembre 2021. La France lui rendra un hommage national ce jeudi 9 septembre aux Invalides. Et les obsèques se dérouleront vendredi matin à l’église Saint-Germain-des-Pré s.

 

 Les festivals de Cannes et de Venise ont rendu hommage à Jean-Paul Belmondo. Sur Twitter, Thierry Frémaux, délégué général du Festival de Cannes, se souvient de 2011 lorsqu’il avait reçu une Palme d’or d’honneur pour l’ensemble de sa carrière : « Pour l’hommage 2011, les photographes avaient prévenu : “On va poser nos appareils sur les marches et ce sera pour l’applaudir”. Sa générosité d’homme et d’acteur a inventé parmi les plus grands moments de l’histoire du cinéma. Merci Jean-Paul. Adieu Magnifique. »

Hommage à la Mostra pour un acteur proche du cinéma italien

De son côté, la Mostra pleure Jean-Paul Belmondo. Le festival de Venise salue l’« icône du cinéma français et international dont le visage fascinant, la sympathie irrésistible et la versatilité extraordinaire lui ont permis d’interpréter des rôles dramatiques, d’aventuriers et même comique. » Jean-Paul Belmondo avait reçu en 2016 un Lion d’or d’honneur pour sa carrière, rappelle notre envoyée spéciale à Venise, Sophie Torlotin.

Ce petit-fils d’immigré était venu plusieurs fois à Venise. Sa plus spectaculaire visite étant celle où il avait survolé la lagune accrochée à un hélicoptère dans une séquence du Guignolo.

Les festivaliers se souviennent de Belmondo, enfin surtout les plus âgés. Car certains étudiants présents peinent à se souvenir de ses films, hormis son iconique À bout de souffle de Jean-Luc Godard.

Son décès fait la Une de tous les médias italiens, raconte notre correspondante à Rome, Anne Le Nir. L’Italie pleure « Bébel, le géant du cinéma » comme le titre le quotidien La Repubblica sur la page d’accueil de son site. Il faut dire que Jean-Paul Belmondo était déjà devenu une célébrité dans ce pays, au début des années 1960, après la sortie de La Ciociara ou La Paysanne aux pieds nus en version française du chef-d’œuvre de Vittorio De Sica.

Interrogé par notre envoyée spéciale à Venise, Toni Servillo, acteur italien, jouant notamment dans La Grande Bellezza, rappelle l’importance de Belmondo dans le cinéma italien : « Il représente une collaboration heureuse entre le cinéma français et italien. Il a travaillé sous la direction de nombreux cinéastes italiens. Il était tombé amoureux de l’Italie. Et son amour du pays et du cinéma italien était payé de retour par les spectateurs. »

« Le cinéma ne sera plus jamais aussi cool »

Le monde de la culture en général lui rend hommage, avec notamment la réaction de l’acteur Jean Dujardin qui admirait « Bébel», déclarant sur Instagram : « Tu vas me manquer… Tu vas tellement nous manquer. Merci Jean-Paul. » Autre grand acteur français, Alain Delon se dit « complètement anéanti » par la mort de Jean-Paul Belmondo. L’acteur espagnol Antonio Banderas déclare lui sur Twitter : « C’est un triste jour pour la culture. Un grand acteur et une icône du cinéma français et européen nous a quittés. Repose en paix Jean-Paul #Belmondo ». De son côté, Edgar Wright, réalisateur britannique de comédies, regrette : « Jean-Paul Belmondo est décédé et le cinéma ne sera plus jamais aussi cool. »

 

Extrait rfi.fr

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site utilise les cookies pour améliorer votre expérience. Êtes-vous d'accord ? Vous pourrez le désactiver à tout moment. Accepter Lire la suite