Centre de Métiers et de Perfectionnement des jeunes filles d’Allada: L’ONG GRAD-FB renforce la capacité de la couche juvénile

394

Get real time updates directly on you device, subscribe now.

L’ONG Groupe de Recherches et d’Action pour le Développement de la femme au Bénin a procédé, ce jeudi 15 juillet 2021,  au lancement de son Centre de Métiers et de Perfectionnement des Jeunes Filles d’Allada (CMP-JF Allada). La cérémonie a eu lieu sur son site à Tégbo, dans la commune d’Allada, département de l’Atlantique en présence des responsables de l’ONG mais aussi des autorités de la commune.

 

D’entrée, c’est à la Directrice dudit centre, Joëlle Zimé, qu’est revenue l’honneur de mettre en lumière aux participants les différentes missions et objectifs assignés à ce centre qui se veut être une référence dans la formation des artisans au Bénin. Pour Joëlle Zimé,  l’ouverture de ce centre résulte d’une des recommandations issues du Grand Forum sur l’Egalité d’une part et cadre avec la stratégie du plan de résilience de l’ONG GRAD-FB face aux défis d’autonomisation des jeunes filles de la Commune d’Allada et des communes environnantes du Département de l’Atlantique. Cette initiative intitulée’’ égalité d’opportunité pour une deuxième chance aux jeunes filles ‘’ n’est pas en réalité une initiative de plus dans la commune d’Allada et fait suite à un ancien projet  qui a connu des difficultés pour sa pérennisation. Joëlle Zimé a dévoilé les étapes de son initiative à savoir l’approche inclusive et participative pour l’identification et la mise en place des comités suivis de la sélection des bénéficiaires. L’approche d’une formation intégrée permettra de leurs capacités en couture, coiffure, cuniculture, en tressage des nattes et l’alphabétisation fonctionnelle, ….

- Advertisement -

Pour sa part, la présidente de l’ONG GRAD-FB, Pierrette  Deguénon a martelé que ce centre a pour objectif de  renforcer la capacité des artisans de la Commune d’Allada afin d’assurer leurs essors économiques ; capacité des jeunes filles issus des familles déshérités pour leurs insertions socio professionnelle et enfin disposer d’un mécanisme de veille contre la vulnérabilité des jeunes filles et des femmes du département de l’Atlantique. Pierrette Deguénon n’a pas manqué de rappeler qu’à terme, ce projet permettra de faire le suivi de l’ODD5 et en faire un plaidoyer.

Présents à la cérémonie, le représentant du préfet de l’Atlantique n’a pas manqué d’exprimer toutes leurs gratitudes à l’endroit de l’ONG qui œuvre efficacement pour le renforcement de la capacité des jeunes. Il a, au nom du préfet, promis d’accompagner l’ONG dans l’atteinte de ses différents objectifs.

M.M

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site utilise les cookies pour améliorer votre expérience. Êtes-vous d'accord ? Vous pourrez le désactiver à tout moment. Accepter Lire la suite