Union des Fédérations Francophones de Lutte: Le président de la Fébélutte Yves Azifan coopté

634

Get real time updates directly on you device, subscribe now.

Cinq mois après son élection à la tête de la Fédération béninoise de lutte (Fébélutte), Yves Adihunkpéto Azifan fait son entrée dans le Conseil d’administration de l’Union des Fédérations Francophones de Lutte (UFFL). Grâce à son dynamisme et sa volonté de faire de la lutte olympique, un facteur de développement dans son pays le Bénin, il a gagné la confiance de ses pairs à l’international.

 

Son dévouement depuis son élection à la tête de la Fébélutte montre qu’il est l’homme qu’il faut à la place qu’il faut. Déjà dans les petits papiers des responsables de l’UFFL grâce à son dynamisme et son engagement à porter la lutte béninoise au sommet de toutes les disciplines sportives, le président Yves Azifan a été depuis décembre 2019 un pion important dans la promotion de cette discipline olympique. Sa brillante élection le samedi 20 février 2021 à la tête de la Fébélutte n’est que la suite logique de ses prouesses. Il a pris langue avec les responsables des institutions faîtières (l’Union africaine de Lutte, la Fédération Française de Lutte et Disciplines Associées, l’Union des Fédérations Francophones de Lutte et l’Union Mondiale de Lutte) qui ont décidé de soutenir la Fébélutte dans toutes ses actions de développement et de promotion de la lutte béninoise. Au cours de sa première réunion tenue samedi 03 avril 2021, il a pris la courageuse décision d’aller vers le développement des autres formes de lutte en l’occurrence la lutte olympique.

C’est ainsi que sur demande des membres du  Comité exécutif de la Fébélutte, l’Union Mondiale de Lutte et l’UFFL ont envoyé au Bénin les experts Vincent Aka et Christian Danga pour conduire deux stages de formation en lutte olympique qui se sont déroulés au stade Mathieu Kérékou du 17 au 29 Mai 2021 à l’intention des encadreurs, animateurs, entraîneurs, enseignants d’EPS, arbitres et lutteurs venus de tous les départements du pays. De même, l’une des priorités de la Fébélutte est la mise en place d’une Direction technique nationale et des Commissions techniques stratégiques afin de rendre la lutte béninoise très compétitive et la révéler au monde. Ces différentes réformes entreprises par la nouvelle équipe dirigeante de la Fébélutte ont indubitablement séduit les responsables de l’UFFL qui, après avoir félicité les membres du Comité exécutif, ont décidé de faire la promotion du président Yves Adihunkpéto Azifan qui a été choisi pour siéger désormais au sein du bureau exécutif de l’UFFL présidé par le français Didier Sauvaire. Cette promotion du président de la Fébélutte est le fruit de son engagement et de sa détermination à faire de la discipline lutte, une filière porteuse au Bénin.

A.F.S.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site utilise les cookies pour améliorer votre expérience. Êtes-vous d'accord ? Vous pourrez le désactiver à tout moment. Accepter Lire la suite