Incarcération de Jacob Zuma: Face aux violences, Ramaphosa appelle au calme et mobilise l’armée

444

Get real time updates directly on you device, subscribe now.

La tension monte en Afrique du Sud qui fait face depuis quatre jours à des violences déclenchées par les militants pro-Zuma en pays Zoulou. Les émeutes se sont transformées en révolte de la faim et se sont étendues aux quartiers pauvres des grandes villes :  pillages, affrontements avec les forces de l’ordre… Au moins six personnes sont mortes depuis samedi. Le président Cyril Ramaphosa s’est exprimé à la télévision nationale ce lundi 12 juillet, il appelle au calme et mobilise l’armée.

 

Le ton du président était grave et martial. Cyril Ramaphosa décrit les violences de ces derniers jours comme les pires que le pays ai jamais connues depuis les années 1990.

L’armée a été déployée dès ce lundi dans les provinces les plus touchées par la mobilisation. Elle sera accompagnée de tous les services de défenses et de renseignement pour agir en support de la police et « rétablir l’ordre ». Un conseil militaire se réunira deux fois par jour en présence du président, et ce, jusqu’au retour au calme.

- Advertisement -

Sur les causes de la révolte, il a exclu tout motif politique, désignant les auteurs des violences comme des opportunistes instigateurs de chaos. Le président sud-africain s’est voulu très ferme, insistant sur la tolérance zéro appliquée aux personnes qui troubleraient l’ordre public.

Près de 500 personnes ont déjà été arrêtées et Cyril Ramaphosa a promis que l’armée n’hésiterait pas à poursuivre les arrestations si nécessaires et que la justice se saisirait prioritairement de ces affaires.

Enfin, il a annoncé souhaiter rencontrer les différents leaders des partis politiques afin, dit-il, de recueillir leur « sagesse », et tenter avec eux de résoudre la crise.

 

rfi.fr

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site utilise les cookies pour améliorer votre expérience. Êtes-vous d'accord ? Vous pourrez le désactiver à tout moment. Accepter Lire la suite