Factures normalisées: Les chefs d’entreprise et opérateurs économiques du Borgou sensibilisés

314

Get real time updates directly on you device, subscribe now.

La Direction générale des impôts a organisé des journées portes ouvertes de sensibilisation à l’endroit des chefs d’entreprises et opérateurs économiques du Borgou sur la réforme des factures normalisées. C’est la place de Tabéra de Parakou qui a abrité cette sensibilisation qui a connu la présence des autorités politico-administratives du Borgou.

 

Mieux rapprocher l’administration des impôts des contribuables et expliquer aux chefs d’entreprise et opérateurs économiques du Borgou et les contribuables de tous ordres, le bien-fondé de la réforme des factures normalisées. Tel est ce qui justifie l’organisation des journées portes ouvertes de la Direction générale des impôts à Parakou le mardi 13 juillet 2021 à la place Tabera.

Pour  le maire de la commune de Parakou Inoussa Chabi Zimé, depuis quelques années le Bénin avance à grands pas, ces avancées sont le résultat des réformes salutaires entreprises par le gouvernement de la Rupture dans de nombreux secteurs.

Il pense que même si ces réformes n’ont pas été facilement appréhendées, il n’en demeure pas moins vrai qu’elles sont justes et ne visent qu’à assainir et améliorer le fonctionnement de ces secteurs.

Il clarifie que « la réforme des finances qu’est l’obligation de la délivrance des factures normalisées vise à assainir les déclarations fiscales de ceux-ci et  permettra à l’Etat d’améliorer assurément ses ressources fiscales et de ce fait investir dans le développement national par la réalisation de projets sociaux et la construction d’infrastructures.

Justin Agbinkossi est le directeur général adjoint des impôts. Après avoir souhaité la bienvenue à tous, il rappelle que « la mise en œuvre de cette réforme a démarré depuis 2018.

Il s’agit en réalité d’une nouvelle approche de la maîtrise de l’assiette fiscale dont le principe a été retenu à l’issue du conseil des ministres du 27 septembre 2017.

Pour une meilleure appropriation de la réforme par les différentes catégories de contribuable, la direction générale des impôts a opté pour une mise en œuvre progressive ; c’est ainsi que de manière méthodique, la réforme des factures normalisées a commencé par les grandes et moyennes entreprises, ensuite l’intégration des personnes exerçant les professions libérales puis aujourd’hui les entreprises relevant du régime de la carte professionnelle synthétique.» Il ajoute « depuis le 1er  Juillet 2021, toutes les entreprises fiscales au Bénin sont soumises à l’obligation de délivrer des factures normalisées à leurs clients lors des différentes opérations d’achats ou de ventes.

Présent à cette rencontre pour procéder au lancement officiel, Sanni Bio Bayé secrétaire général du département et représentant du préfet du Borgou, après avoir démontré l’importance de cette réforme, a invité les uns et les autres à visiter les stands ouverts sur place pour s’enquérir davantage sur cette réforme salvatrice. Il importe de rappeler que les factures normalisées n’induisent en aucun cas une nouvelle taxe, il s’agit selon Justin Agbinkossi directeur général adjoint des Impôts, d’une facture ordinaire à la différence qu’elle intègre certains éléments de sécurité mise en place par la Direction générale des impôts.

Fayçal DRAMANE (Stag.)

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site utilise les cookies pour améliorer votre expérience. Êtes-vous d'accord ? Vous pourrez le désactiver à tout moment. Accepter Lire la suite