Rafpro/Covid-19 et formation professionnelle: Projecteur sur des actions de résilience

479

Get real time updates directly on you device, subscribe now.

La crise sanitaire du Covid-19 n’a pas épargné les Fonds et institutions de financement de la formation professionnelle en Afrique. Si l’étude commanditée par le Réseau africain des institutions et fonds de formation professionnelle (Rafpro) pour évaluer l’impact de la pandémie a révélé des limites dans l’exécution des tâches, plusieurs Fonds ont développé des actions de résilience avec des résultats probants. Zoom sur quelques actions de résilience…

 

- Advertisement -

Au Sénégal, le défi de s’adapter au contexte de crise sanitaire pour maintenir la dynamique a été très tôt perçu et des initiatives fortes et adéquates ont été prises. Selon Dr Mame Aby Seye, Directrice générale du Fonds de financement de la formation professionnelle et technique (3FPT) du Sénégal, en pleine crise, le Président Macky Sall a lancé un appel à toutes les structures publiques et privées, pour la mise en œuvre de stratégies de résilience. Le 3FPT s’est alors vu contraint de revoir sa « feuille de route » pour apporter des réponses conjoncturelles mais aussi structurelles adaptées et en parfaite adéquation avec les missions qui lui sont confiées, précise Dr Mame Aby Seye. Des comités ont été alors mis en place pour élaborer une stratégie et l’opérationnaliser. Ainsi, au plan interne, il a été décidé de l’interdiction et limitation des déplacements ; la suspension des missions à l’intérieur du pays  et les déplacements d’ordre professionnel limités. Une boîte à courrier a été installée au niveau de l’entrée principale pour la gestion du courrier tandis que parallèlement, plusieurs adresses électroniques ont été activées et partagées avec les partenaires pour la réception des courriers. La rotation des centres de responsabilité, l’instauration du télétravail, un abonnement à l’application informatique « Zoom » pour la tenue de réunions à distance par vidéoconférence sont entre autres mesures prises. Ces mesures prises à l’interne ont permis au Fonds de poursuivre ses activités et de financer à 100% des plans de formation des entreprises avec la mise en place (en cours) d’une plateforme informatique intégrée pour dématérialiser le processus de soumission et de validation des requêtes de financement. De même, le ministère de tutelle a été appuyé pour développer le e-learning en finançant la construction des salles multimédias dans les EFPT ; le développement des plateformes e-learning adaptées pour les EFPT ; la conception de salles pratiques virtuelles. Malgré le contexte de crise sanitaire, le 3FPT a conduit la formation d’agriculteurs en installation de forêts nourricières et médicinales selon le modèle Tolou Keur ainsi que celle de 200 femmes entrepreneures en production de gels et solutions hydro alcooliques ; la formation des jeunes sur tout le territoire pour la production de 400 000 masques pour 160 millions FCFA distribués au niveau des établissements de formation. Des jeunes ont été également formés pour la production de 5000 visières au bénéfice des agents de santé et de 270 lave-mains sans oublier la formation en hygiène santé et sécurité au travail de 84 agents des comités d’hygiène des hôpitaux. « Au total, le 3FPT a contribué directement à hauteur de 255 millions à la lutte contre la pandémie en 2020 », a fait savoir Dr Mame Aby Seye lors des travaux de l’Ag ordinaire du Rafpro à Cotonou.

Côte d’Ivoire : le Fdfp face à la pandémie

En Côte d’Ivoire, le Fonds de développement de la formation professionnelle (Fdfp) a également pris des dispositions pratiques pour maintenir les indicateurs au vert quant à la formation professionnelle et l’apprentissage. Ici aussi, des mesures ont été prises à l’interne pour garantir la performance du Fonds. Il s’agit entre autres, de la mise en œuvre des projets informatiques structurants pour le travail, la visibilité du Fonds à travers une communication accrue, le dépistage et la vaccination du personnel ainsi que l’établissement de certains actes aux agents sur place. Toute chose qui a permis au Fdfp de contribuer à l’insertion professionnelle des jeunes avec 47 projets d’apprentissage entre 2019 et 2020 pour 2043 bénéficiaires. Alors qu’en 2020, 17 projets d’apprentissage ont permis d’impacter plus de 500 jeunes. Le Fonds a également contribué à une meilleure structuration des TPE (Très petites entreprises) grâce à des projets collectifs ainsi qu’au développement des compétences des ressources humaines des entreprises, en finançant 1788 plans de formation au profit de plus de deux cent mille salariés. De la redynamisation des entreprises dont plus de 300 Pme à la digitalisation des services, le Fdfp réussit à maintenir les progrès réalisés dans un contexte de crise sanitaire. Outre le Fdfp de la Côte d’Ivoire et le 3FPT du Sénégal, la plupart des Fonds et institutions de financement de la formation professionnel ont développé des actions de résilience et certains, dans la limite des ressources disponibles. Rappelons que l’Assemblée générale ordinaire du Rafpro s’est déroulée à Azalaï hôtel de Cotonou du 16 au 18 juin 2021.

 

A.B

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site utilise les cookies pour améliorer votre expérience. Êtes-vous d'accord ? Vous pourrez le désactiver à tout moment. Accepter Lire la suite