Célébration de la fête de la musique: L’Institut français de Cotonou répand l’écho au pluriel

314

Get real time updates directly on you device, subscribe now.

(Deux géants spectacles couronnés d’attraction diversifiée)

L’Institut français a accueilli deux géants spectacles de musique dans l’après-midi du lundi 21 juin 2021. Ce sont des concerts gratuits donnés au public amoureux des belles notes pour marquer d’une pierre blanche la commémoration de la fête de la musique. En réalité, la date du 21 juin est consacrée à travers le monde entier pour célébrer en pompe cet art. Et avec les groupes ‘’Assia Brass Band’’ et ‘’Aminon Band’’, l’Institut n’a pas voulu rester en marge des festivités. En dehors des spectacles d’attraction donnés dans le hall de l’Institut français  par l’artiste slameur et poète Fraubi, le géant podium situé sous la paillote est pris d’assaut par deux grands rassemblements du Brass. Avec Xavier, Spéro, Brice, Ayanmin et Prudence du groupe ‘’Assia Brass Band’’ le public a eu droit à une véritable fête à travers le riche répertoire exécuté. Avec les cuivres en harmonie et modulation avec les percussions et contre-percussion, l’ambiance était développée dans une dimension qui arrache admiration et des esquisses de pas de danse dans le rang des spectateurs.  Au tour de ‘’Aminon Band’’, la ferveur a monté d’un cran et chacun des spectateurs se levait de son siège pour s’arracher des mouvements corporels sur les mélodies que distillait l’orchestre. C’est une fête qui a reçu l’assentiment de tous ceux qui  ont pu effectuer le déplacement de l’Institut français.

Tout savoir sur cette fête…

« La Fête de la musique a lieu à travers le monde le 21 juin. Elle est actuellement célébrée dans une centaine de pays. Elle est d’abord imaginée en 1976 par le musicien américain Joël Cohen qui travaillait alors pour France Musique1. Cohen proposait pour cette chaîne des « Saturnales de la musique » pour le 21 juin et le 21 décembre lors des deux solstices. Il voulait que les groupes de musique jouent le 21 juin au soir, jour de l’été boréal2. Le projet de Cohen a été réalisé le 21 juin 1976 dans l’Ouest parisien et à Toulouse. Dans un reportage consacré à l’origine de la Fête, diffusé par la télévision suisse romande, le 21 juin 2015, Jack Lang a remercié Joël Cohen pour son idée. Le 10 juin 1981, André Henry, nommé dans le nouveau ministère du Temps libre, organise la « Fête de la Musique et de la Jeunesse » pour célébrer l’arrivée de François Mitterrand au pouvoir et le discours du 10 juin 1936 de Léo Lagrange sur les loisirs. Ce concert gratuit réunissant environ 100 000 personnes à la place de la République avec Jacques Higelin et Téléphone, inspire Jack Lang pour créer une fête musicale populaire, la « Fête de la musique ». Jack Lang, alors ministre de la culture et Maurice Fleuret, directeur de la musique et de la danse du ministère, également influencés par Cohen, donnent ainsi l’impulsion décisive à l’événement et la première fête nationale est célébrée le 21 juin 1982 ».

 

Teddy GANDIGBE

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site utilise les cookies pour améliorer votre expérience. Êtes-vous d'accord ? Vous pourrez le désactiver à tout moment. Accepter Lire la suite