Région Ouest Africaine de tennis de table: Le Béninois Ferdinand Sounou élu président

227

Get real time updates directly on you device, subscribe now.

Le Bénin est honoré sur l’échiquier continental à travers l’un de ses fils. Il s’agit du président de la Fédération béninoise de tennis de table (Fbtt), Ferdinand Sounou. Au cours de l’Assemblée générale élective de la Confédération africaine de tennis de table (Catt) qui a eu lieu, samedi 5 juin 2021 par visioconférence à Yaoundé au Cameroun, le Bénin s’est vu confié la présidence de la Région Ouest Africaine de tennis de table grâce à l’élection de Ferdinand Sounou.

 

- Advertisement -

Alors Vice-président de cette même zone, Ferdinand Sounou vient ainsi de gravir un autre pallier dans le paysage tennistique africain. La compétence de l’homme n’est plus à démontrer. Pragmatique et rigoureux dans le travail, Ferdinand Sounou, à la tête de cette région qui compte 15 nations (le Togo, le Nigéria, le Burkina-Faso, le Niger, le Ghana, la Côte-d’Ivoire, le Sénégal…), redonnera vie au tennis de table à travers l’organisation régulière des compétitions pouvant permettre de rehausser le niveau des pongistes. La formation des arbitres-juges et autres acteurs impliqués sera de mise. Pour le président Ferdinand Sounou, ce qui a milité en faveur du Bénin est le travail. «Tout ce que nous faisons au Bénin en matière de compétition regroupant les anciens pays de la zone 3, nous communiquons beaucoup autour de cette compétition. Nous communiquons au niveau régional, continental et mondial. Nous donnons plus de visibilité à ce que nous faisons au Bénin. Tout ça a milité dans la balance pour que le Bénin soit honoré au poste de la présidence de la Région ouest africaine de tennis de table», a confié le président de la Région Ouest africaine Ferdinand Sounou.  En ce qui concerne les premières actions, il sera question pour le président Ferdinand Sounou de composer le bureau complet qui se mettra vite au travail. «Déjà, je suis en pourparlers avec le Nigéria pour la mise en place du bureau, et aussi avec le Ghana. Je pense que dans les jours à venir, le bureau sera connu et le compte rendu sera fait à la Catt sur sa composition. A partir de cet instant, nous allons mettre notre plan de travail en place», a fait savoir Ferdinand Sounou. Le développement de la discipline à travers les 15 pays de la région est donc le nouveau défi du président de la Fbtt, Ferdinand Sounou qui, faut-il le rappeler, remplace à ce poste, le Nigérian Wahid Oshodi. Lequel siégera désormais à la Fédération internationale de tennis de table (Fitt).

A.F.S.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site utilise les cookies pour améliorer votre expérience. Êtes-vous d'accord ? Vous pourrez le désactiver à tout moment. Accepter Lire la suite