Jeux olympiques Tokyo 2020: Julien Minavoa évoque la participation du Bénin et le cas Georges Agonkouin

805

Get real time updates directly on you device, subscribe now.

Le président du Comité national olympique et sportif béninois (Cnos-Ben), Julien Minavoa, a animé une conférence de presse, mardi 11 mai 2021 au siège de l’instance à Cotonou. Au cours de ce face-à-face avec les hommes des médias, le président Julien Minavoa a fait le point des athlètes déjà qualifiés pour les prochains Jeux olympiques Tokyo (Jo) 2020. Il a aussi levé un coin de voile sur les problèmes et les certitudes.

 

Du 23 juillet au 8 août 2021, la ville de Tokyo au Japon va accueillir la 32e édition des Jeux olympiques. Un rendez-vous planétaire qu’entend honorer le Bénin à travers ses athlètes directement qualifiés ou qualifiés par la règle d’universalité. Seulement, à moins de trois mois de cet événement sportif mondial, le Bénin n’a connu qu’un seul qualifié à travers son minima. Il s’agit du rameur béninois Privel Hinkati. Toutefois, le président Julien Minavoa a rassuré que le rameur ne sera pas le seul athlète à Tokyo 2020. «En dehors de ce cas unique, nous pouvons également parler de l’athlétisme où il doit y avoir pour tous les Cno, un minimum de deux places, pas pour nécessairement des athlètes qui ont pu obtenir leur qualification mais du fait qu’aux Jo, doivent s’y trouver tous les pays membres du Comité olympique international», précise Julien Minavoa. Déjà, même si aucun athlète n’a encore validé son ticket en athlétisme, il y aura probablement Romaric N’Tia (saut en longueur) et Odile Ahouanwanou (Heptathlon) ou Noélie Yarigo (800m). En natation, le Bénin peut compter sur Nafissath Radji et Marc Pascal Dansou. Au-delà de ces athlètes, d’autres pourraient aussi représenter le Bénin à Tokyo 2020. Il s’agit de Celtus Dossou-Yovo (judo), Océane Ganiero (Karaté), Baki Tchani (lutte) et Georges Agonkouin (rollers sport).

Georges Agonkouin, une présence hypothéquée…

Il aurait pu être du rendez-vous de Tokyo 2020. Mais le skateur béninois Georges Agonkouin (qui rêve de représenter le Bénin aux Jeux, ndlr) a hypothéqué ses chances d’y être. Pour cause, à en croire le président du Cnos-Ben, il se poserait un problème de bourse dont il devrait bénéficier. En effet, il lui a été demandé d’envoyer les preuves du constat et de produire diligemment le planning de l’organisation à son profil, d’un suivi spécial (qui va lui permettre de mettre en valeur tout son potentiel en vue d’aboutir à la qualification pour Tokyo 2020), le programme conséquent indiquant ses performances actuelles, les compétitions qualificatives à disposition, le chronogramme de préparation, le chronogramme de participation aux différentes compétitions qualificatives , le budget conséquent secteur par secteur dont le seuil maximal de l’incidence financière tolérable pour l’ensemble des actions est de dix millions (10.000.000) de francs Cfa. Des conditions qu’il n’a pas pu remplir jusqu’à ce jour. Les maintes correspondances envoyées par Acnoa à travers le Cio et le Cnos-Ben à l’athlète sont restées sans suite. En lieu et place, le skateur Georges Agonkouin a opté pour des actes machiavéliques d’attaque contre le président du Cnos-Ben, et pour finir, a jeté du discrédit sur le Ministre Oswald Homéky. «Le Ministre n’a même rien n’avoir dans le dossier question», a clamé Julien Minavoa. Pour lui, Georges Agonkouin a tout simplement hypothéqué ses chances d’être du rendez-vous de Tokyo l’été prochain à cause de son comportement inexplicable.

A.F.S.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site utilise les cookies pour améliorer votre expérience. Êtes-vous d'accord ? Vous pourrez le désactiver à tout moment. Accepter Lire la suite