Une série de Master class jusqu’en décembre: Mtn Bénin outille les jeunes pour leur réussite professionnelle

610

Get real time updates directly on you device, subscribe now.

Mtn Bénin en partenariat avec le cabinet Pvrm présent en Côte d’Ivoire et au Bénin, a initié une série de Master class sur l’étendue du territoire national, au profit de la jeunesse. Samedi 8 mai 2021 à l’Université d’Abomey-Calavi, c’est avec enthousiasme que les étudiants des premières, deuxième, troisième années et titulaires de Master ont suivi deux modèles de réussite sur le thème : « Les étapes de la réussite professionnelle ». 

L’objectif de cette série de Master class, c’est d’éduquer la jeunesse, lui donner les outils nécessaires pour être sur le marché du travail ; donner aux jeunes les connaissances dont ils ont besoin pour être de bons professionnels demain, a confié Viviane Sissuh, Directrice des Ressources humaines (Drh) à Mtn-Bénin. Ce fut l’occasion pour elle de partager avec les participants son parcours d’Avocate qu’elle a très vite quittée pour se lancer dans la Gestion des ressources humaines où elle fait carrière depuis une vingtaine d’années. Sur le premier thème qui a ouvert le bal des Master class, Viviane Sissuh a fait savoir d’entrée que dans la vie, tout est une question de choix. Et pour en arriver à une vie professionnelle réussie, il faut se fixer il faut se fixer des objectifs mais avant, aimer ce que l’on fait, a conseillé l’oratrice. « La réussite n’a de définition que ce qu’on veut en faire », a-t-elle insisté tout en faisant remarquer que la réussite académique précède certes la réussite professionnelle mais qu’il n’y a pas que le cursus académique qui amène à la réussite. Le plus important, c’est de pouvoir bien négocier la période post académique à l’insertion professionnelle. Et en guise d’astuces, la Drh de Mtn Bénin a exhorté les jeunes à profiter de ce temps pour, entre autres, améliorer leurs compétences par rapport aux compétences recherchées par les entreprises, apprendre de nouveaux métiers, se spécialiser, apprendre par exemple l’Anglais qui est reste incontournable aujourd’hui. Venu directement de la Côte d’Ivoire, Vincent Kadio, Directeur Marketing et communication dans un groupe bancaire a été le second communicateur de ce Master class. Dans une approche participative, à l’instar de la Directrice des ressources humaines de Mtn Bénin, il  a donné d’autres secrets d’une carrière professionnelle réussie. « Le secret de la carrière professionnelle, c’est déjà commencer à avoir un cv percutant. Il y a un certain nombre d’éléments qu’on doit mettre sur le cv qui font que le recruteur a l’envie de nous prendre. Et pour moi, tout commence par la compétence. On a les diplômes, c’est vrai. Mais ce que les entreprises achètent en réalité, c’est notre compétence, notre capacité à produire des résultats », a-t-il expliqué. Et il poursuit : « En tant qu’étudiant, c’est maintenant qu’il faut commencer à acquérir les compétences qu’il faut. Les offres d’emploi sont déjà disponibles, on sait exactement qu’est-ce que les entreprises recherchent. On sait quels sont les qualités, les compétences qui sont attendues, on sait quels sont les savoir-faire qui seront nécessaires demain. Et c’est aujourd’hui en tant qu’étudiant qu’il faut commencer à développer ces compétences parce que les compétences sont transférables. Si je les développe aujourd’hui en tant qu’étudiant, dans la vie associative, les petites organisations, c’est ces mêmes compétences que je vais vendre en entreprise demain… ».

Sa propre expérience…

« Moi j’ai commencé ma carrière très tôt. J’étais encore à l’école quand j’ai commencé à travailler. C’était une toute petite structure de mon oncle. Je lui ai dit tonton, je vais à l’école pour apprendre le Marketing, le management, je veux pouvoir le pratiquer ici même si tu ne me donnes pas d’argent. Et c’est comme ça que j’ai commencé. Après, j’ai eu ma première prime de stage. C’était 25000F. Après, ça a évolué. J’ai rejoint d’autres entreprises et j’ai gagné un peu plus d’argent », fait savoir Vincent Kadio, levant ainsi un coin du voile sur son cas. Ce modèle, il reste convaincu qu’on doit pouvoir l’inculquer aux jeunes. « Dans presque tous les pays développés, les étudiants vont en même temps à l’école et ils travaillent pour se prendre en charge », affirme-t-il en encourageant les jeunes « à utiliser le temps qu’ils ont en dehors des heures de cours pour pouvoir déjà rentrer dans la vie professionnelle, gagner du savoir-faire, gagner de la compétence et demain ça va faciliter leur insertion professionnelle ». L’orateur a profité pour donner quelques astuces sur l’entretien d’embauche qui, selon lui, est le moment idéal pour le candidat à un recrutement de pouvoir montrer toute la valeur ajouter qu’il va apporter à l’entreprise.

Après ce premier Master class, l’Injeps à Port-Novo va accueillir le deuxième autour du thème 2 : Mieux vendre ses compétences grâce au digital. Le troisième thème : Opportunités d’affaire pour jeune étudiant sur internet sera développé le 7 août à l’IUB à Bohicon.  Le quatrième Master class sur le thème : Prise de parole en public pour un leader, interviendra le 2 octobre à l’Université de Parakou, tandis que le cinquième sur : La digitalisation du secteur académique et ses avantages, aura lieu le 5 décembre à l’Enéam, à Cotonou.

Jear Christophe Bobda, Directeur commercial Mtn Bénin :

« Le segment jeune pour Mtn Bénin est un segment d’avenir. On sait que c’est les jeunes de demain, c’est eux qui vont porter ce pays demain. Et pour cela Mtn dans sa stratégie sur ses segments jeunes à deux principales initiatives. La première initiative, c’est vraiment les aider à préparer leur avenir ; c’est pour cela qu’il y a une série de Master class qu’on a mis sur pieds… Ce qu’il faut aussi dire, c’est que même si on n’est pas présent sur site, on participe à la Master class sur la y’ello vidéo de Mtn et c’est gratuit, sans utiliser le forfait internet. Ça c’est le premier axe. Mais d’un autre côté on soutient aussi beaucoup d’initiatives chez les jeunes… On permet aux jeunes d’avoir une première expérience au contact de l’entreprise, dans le domaine du Marketing et on soutient aussi le divertissement. C’est pourquoi on est partenaire de The Voice avec les jeunes béninois qui ont remporté les deuxième et troisième places. On les accompagne aussi. Donc, il y a une série d’initiatives qui vont dans le développement personnel, dans l’entreprenariat, dans la première expérience mais surtout préparer l’avenir des jeunes. C’est dans ce cadre que s’inscrit le Master class »

Des participants à ce premier Master class se prononcent :

Armelle Ylonfoun, titulaire d’un Master en Statistiques : «Je voulais en savoir davantage sur les étapes d’une expérience professionnelle. En partie, je voulais savoir comment améliorer mon projet professionnel puisque depuis que j’ai fini ma formation académique, je vis une période après soutenance. Et tout à l’heure, le coach de la formation nous faisait comprendre que c’était une période à vraiment considérer en matière de recherche de compétence parce que les entreprises sont à la recherche de compétence et c’est ce qu’il faut vendre. Donc pendant cette période, les compétences que tu n’as pas encore acquises, tu dois être en mesure de les rechercher pour te perfectionner en vue d’être plus compétitive sur le marché de l’emploi… Je suis satisfaite parce qu’il y avait des erreurs que je commettais et je me suis rendu compte qu’après cette expérience, comme l’a dit le formateur, au bout d’un mois, c’est un challenge. Il faut pouvoir passer à un autre stade et obtenir un emploi. Je remercie Mtn pour cette initiative et les encourage vivement à ce qu’ils puissent étendre cette opportunité à d’autres jeunes qui en ont également besoin dans le pays»

Léonidas Sidoine Houècandé, Technicien supérieur en administration du personnel : «… puisque mes ambitions c’est de devenir au fil du temps, un consultant Manager formateur, j’ai besoin de savoir les outils clés qu’il faut pour partager l’expérience. Et ici, je suis en train de voir que les formateurs choisis par Mtn pour animer cette formation sont parfaitement dans leur rôle. C’est déjà un plus pour moi sur le thème qu’on aborde pour cette formation. Je dirai que c’est une très bonne initiative que Mtn a mise en place et je remercie sincèrement Mtn, car il n’y en a pas assez comme entreprise qui s’intéresse à la jeunesse aujourd’hui. Or, il faut quand même qu’on entretienne la jeunesse aujourd’hui pour que notre pays en sorte grandi ».

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site utilise les cookies pour améliorer votre expérience. Êtes-vous d'accord ? Vous pourrez le désactiver à tout moment. Accepter Lire la suite