Promotion de la culture béninoise Kodjo Houngbèmè : une compétence qui a fait ses preuves

681

Get real time updates directly on you device, subscribe now.

D’origine béninoise, Kodjo Sèna Houngbèmè, n’est plus à présenter tant sa touche et son nom sont restés collés à l’industrie musicale sur le continent africain et au-delà.  Diplômé en Economie et Gestion avec une Maîtrise en sciences de gestion à l’Université d’Evry en France, dans la spécialité finances, sa carrière professionnelle devrait normalement le conduire dans le monde des finances et de l’économie. Mais sa passion pour le culturel oblige, il finit par s’investir dans le secteur musical. A l’évaluation, le temps lui a donné raison. Il n’avait pas tort d’avoir osé faire cette option contre sa brillante compétence en finances. Tout ça l’y a aidé, sans doute. Ainsi, du Burkina-Faso au Togo en passant par le Bénin, la Cote d’Ivoire, la France et jusqu’aux Etats Unis d’Amérique, la singularité du professionnalisme de Kodjo Houngbèmè et sa nette démarcation sont salués et récompensés par les fins connaisseurs du milieu.  Son ambition pour le secteur culturel africain est immense. Fondateur et directeur général de la grande chaîne musicale Digital Black Music (DBM) émettant sur satellite,  Kodjo Sena Houngbèmè, lança le label Nouvelle Donne Music pour la promotion et à la production des artistes évoluant dans le rap, les musiques urbaines et afro-antillaises. C’est ce label qui a révélé, entre autres, les artistes tels que Dibi Dobo, Arafat DJ, Espoir 2000 et même le groupe de rap français Factor X qui a sillonné plusieurs scènes en Afrique pour des concerts magiques. La brillante et fulgurante ascension de Nouvelle Donne Music n’a pas pu laisser indifférent Universal Music qui a décidé de confier au Label, la gestion de 300 dates de spectacles dans le monde pour le groupe Factor X avec à la clef, la mise à disposition d’une cagnotte de 750.000 euros sur une période de cinq ans. Faut-il le souligner, l’investissement de Kodjo pour le rayonnement du secteur culturel remonte en 1997 où il n’était âgé que de 19 ans. De la musique, le producteur français d’origine béninoise étend ses actions dans le cinéma et la télévision. Sous son label, Kodjo Houngbèmè produit la série télévisée « Gohou Show », diffusée sur les chaînes de télévision TV5 Monde et A+. Proche collaborateur du vice-président en charge des familles, de la protection de l’enfance et de l’action sociale au Conseil général de l’Essonne en France en 2012, il est nommé ensuite directeur du développement des activités médias en Afrique de l’Ouest (Bénin, Togo, Burkina Faso et Niger) pour Trace TV en 2014.

DBM, la révélatrice des jeunes talents de la musique

- Advertisement -

Partant du constat que les jeunes talents de la musique en Afrique qui n’ont pas assez de moyens sont presque laissés pour compte sur les chaines de télévision dédiées à la promotion de la musique, Kodjo Sena Houngbèmè a décidé de rectifier le tir. D’où il lance, le 21 Juin 2017, la chaîne Digital Black Music TV (DBM TV). Suivant les explications du promoteur à l’époque, l’objectif c’est est d’apporter un nouveau regard à la musique et à la culture africaine, plus particulièrement l’Afro-Urbaine. Et ce défi, DBM TV l’a su bien relevé. Après des années passées à l’extérieur au service de la promotion de la musique et de la culture, Kodjo Sèna Houngbèmè ambitionne de mettre toute son expérience et son riche carnet d’adresses au profit de la culture béninoise. Dans sa volonté politique de révéler le Bénin au monde à travers le tourisme et la culture, le président de la République, Patrice Talon peut donc compter sur cette compétence, un digne fils du Bénin. Est-il besoin de le préciser, Kodjo Sèna Houngbèmè est un grand artisan de la victoire de Patrice Talon en France lors de l’élection présidentielle d’avril 2021.

 

M.M

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site utilise les cookies pour améliorer votre expérience. Êtes-vous d'accord ? Vous pourrez le désactiver à tout moment. Accepter Lire la suite