Fête des travailleurs à Bohicon: Rénaca-Bénin entretient son personnel autour des défis de l’institution

188

Get real time updates directly on you device, subscribe now.

Le Réseau national des caisses d’épargnes et de crédits autogérés du Bénin (Rénaca-Bénin) a commémoré de façon spéciale la fête des travailleurs. En effet, au-delà des manifestations festives, il a, le samedi 1er mai 2021, célébré son personnel et a partagé avec les travailleurs les enjeux de l’institution de microfinance dans une communion fraternelle.

 

Après l’effort, c’est le réconfort, dit-on. La direction générale du Réseau national des caisses d’épargnes et de crédits autogérés du Bénin (Rénaca-Bénin) a fait sienne cet adage en organisant en hommage à son personnel cette fête.  En levée de rideau, Léon Goukpanian, le Président du conseil d’administration (PCA) du Rénaca-Bénin, a pris la parole pour rendre un témoignage mérité à tout le personnel pour sa précieuse contribution au rayonnement des caisses. <<Sans vous agents ici présents ou non, le réseau ne serait encore debout. Soyez en remerciés>> a-t-il laissé entendre. Il a particulièrement dressé une couronne de lauriers à la caisse de Bohicon pour ses nombreuses prouesses. A sa suite, le Directeur Général (Dg) de ladite institution de microfinance basée à Bohicon a souligné à l’attention de son personnel les motivations réelles de cette fête. Selon Dieudonné Ganavoh, la fête est synonyme de réjouissances populaires. Cependant, il urge d’échanger sur les défis qu’entend relever le réseau dans les années à venir. Il leur a aussi rappelé les deux  principes directeurs qui gouvernent le Rénaca-Bénin fondés sur la performance et les valeurs morales et éthiques. Pour conclure son intervention, il a fait observer qu’en dépit des effets pervers de la Covid-19 les caisses ne sont pas éprouvées. Ceci grâce à la rigueur et à l’efficacité imprimées  à l’institution depuis le sommet jusqu’à la base.

Place  aux différentes communications

Deux communications étaient au menu.

- Advertisement -

La première, <<Contribution du personnel féminin dans la conquête et la fidélisation de la clientèle d’un SFD>> a été animée par Blanche Sonon, présidente de Social Watch-Bénin. Dans son exposé, elle a surtout mis l’accent sur les valeurs morales et éthiques que doivent inéluctablement cultiver le personnel, en l’occurrence les femmes afin de conquérir et entretenir les clients au profit de l’institution. Il s’agit du bon accueil qui est la porte d’entrée de toute relation, la patience, la sympathie, la probité et l’intégrité. Le personnel féminin doit aussi développer une certaine complicité avec les clients à travers un marketing relationnel et une proximité individuelle.

La seconde communication intitulée <<Visibilité et vulnérabilité institutionnelles: Quels engagements pour le personnel de Rénaca>>, s’est appesantie sur le mot “Confiance”. Selon le conférencier, Ignace Dovi, personne ressource,  la confiance est nécessaire pour toute entreprise qui se veut viable et prospère. << Sans cette confiance, une entreprise, si développée soit-elle peut s’effondrer un jour>> a-t-il dit. Cette confiance ne dépend pas seulement de la personnalité mais également de la compétence. A ce titre, il a insisté sur la qualité des ressources humaines et la confiance relationnelle dont on a le plus besoin en entreprise. Pour finir, il a rappelé les treize attitudes à avoir pour faire asseoir la confiance. Il s’agit entre autre de la franchise, le respect, la transparence, la restauration de la confiance, etc…. Ce fut également l’occasion de présenter au personnel le bilan financier, moral, matériel de l’institution dont les indicateurs sont au vert. Elle se bat au quotidien pour le mieux-être de son personnel et de sa clientèle pour de meilleurs rendements.

Après l’utile vient l’agréable. Le moment festif a été fait de remise de lettres de félicitation à quatre agents méritants dont deux femmes pour leur fidélité  aux valeurs de Rénaca et leur performance. Ils ont reçu au même titre que Françoise Hononta, la première femme admise à faire valoir ses droits à la retraite au sein de Rénaca-Bénin, des tableaux d’honneur, des enveloppes financières et bien d’autres cadeaux. Le partage de la communion conviviale a mis fin aux manifestations.

 

Fernand Kinmahou

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site utilise les cookies pour améliorer votre expérience. Êtes-vous d'accord ? Vous pourrez le désactiver à tout moment. Accepter Lire la suite