Création d’entreprises au Bénin: Les facilités expliquées au secteur privé

628

Get real time updates directly on you device, subscribe now.

Hier, lundi 26 avril 2021, les acteurs du secteur privé ont été conviés à une séance d’explication sur les nouvelles procédures simplifiées de création d’entreprises qu’offre le Ministère de l’économie et des finances, à travers l’Apiex. La séance a connu la participation du Dg/Apiex Laurent Gangbès.

 

Désormais au Bénin, pour créer une entreprise, il suffit de faire un dépôt de capital à la banque puis créer directement l’entreprise en ligne sur la plateforme monentreprise.bj. Au titre des innovations apportées, dans le but de simplifier le plus possible les procédures, il n’est plus indispensable à la femme mariée de produire son acte de mariage avant de créer son entreprise. Aussi, la déclaration d’existence a-t-elle été supprimée, plus besoin d’aller faire des formalités aux impôts, encore moins à la Caisse nationale de sécurité sociale (Cnss), le processus de création ayant déjà intégré toutes ces entreprises.

Hier, face aux acteurs du secteur privé, le directeur des études à l’Apiex Eric Akoutey a laissé entendre qu’une fois sur la plateforme monentreprise.bj, le créateur d’entreprise n’aura besoin que de son acte de naissance, du casier judiciaire, de photos d’identité, d’une copie de titre de séjour (pour les étrangers). Rappelant d’autres mesures prises dans le même sens, il a souligné que les nouvelles entreprises sont exonérées d’impôt (Tps) durant les 12 mois qui suivent la création. De même pour les entreprises déjà créées mais qui étaient en cessation d’activité, il ne leur sera prélevé que la taxe couvrant l’année de reprise, sur la base d’une déclaration sur l’honneur.

Pour le directeur général de l’Apiex, Laurent Gangbès, l’indicateur création d’entreprise est l’un des critères les plus importants dans l’amélioration du climat des affaires. A l’entendre, c’est ce à quoi s’attèle l’Apiex qui, depuis un an, travaille à faciliter la création d’entreprises par la simplification, la limitation et la suppression des procédures. Ce qui fait que de 25 à 28 mille créations d’entreprises en décembre 2019, le Bénin est passé à 40 mille créations d’entreprises en décembre 2020.

Présent à la séance, le Directeur général des Impôts Nicolas Yénoussi a annoncé la refonte prochaine du code des impôts ainsi que la délivrance prochaine des attestations fiscales en ligne, toujours dans le but de faciliter les procédures.

Représentant le ministre de l’Economie et des finances, le Conseiller technique au suivi des réformes Ilyass Sina a invité les chefs d’entreprises à prendre la place qui leur revient dans la création de la richesse car, pour le chef de l’Etat, le secteur privé est la solution au développement économique du Bénin, a-t-il laissé entendre.

 

B.H

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site utilise les cookies pour améliorer votre expérience. Êtes-vous d'accord ? Vous pourrez le désactiver à tout moment. Accepter Lire la suite