Observation du processus électoral au Bénin: L’Ong SUSMEC fait le bilan à mi-parcours

631

Get real time updates directly on you device, subscribe now.

Le processus électoral dans le cadre de la présidentielle suit son cours avec la victoire dès le premier tour, du duo Talon-Talata. Dans ce cadre, l’Ong SUSMEC a mené diverses activités avant, pendant et après le scrutin du 11 Avril 2021. Son président, Saturnin Hounkpè était face à la presse pour faire le point des activités, les constats et pour formuler des recommandations. C’était hier mardi 20 avril 2021 au Chant d’oiseau à Cotonou.

 

L’Ong SUSMEC, dirigé par Saturnin Hounkpè, en tant qu’organisation de la société civile, a pleinement joué sa partition dans le processus électoral en cours au Bénin, et ce, conformément à ses objectifs  d’« œuvrer pour la paix et contribuer au renforcement des acquis démocratiques ». Et selon la présentation du président, elle a mis en place un projet dénommé: « Initiative : Élection-Démocratie et Paix », donnant lieu à diverses activités. C’est ainsi qu’à en croire Saturnin Hounkpè, dans le but de contribuer à l’organisation d’une « élection présidentielle apaisée, crédible et transparente », les responsables de l’Ong, après les échanges avec tous les acteurs impliqués dans le processus électoral à savoir les partis politiques, les institutions de la Républiques, les ministères  et les confessions religieuses, certaines ambassades et au regard des propos recueillis, ont mené une série d’actions, notamment la déclaration de presse du 22 Décembre 2020 au chant d’oiseau de Cotonou dans laquelle l’Ong a fait une série de propositions aux différents acteurs pour la tenue d’une élection apaisée ; la diffusion d’une suite de communiqués et de messages d’appel à la paix ; l’initiation d’une cérémonie de signature d’une charte de la paix par les duos candidats retenus pour la présidentielle, une initiative finalement mise en œuvre par la Haute autorité de l’audiovisuel et de la communication (Haac). Les actions menées par l’organisation le jour du scrutin et évoquées par l’orateur concernent : la présence de l’Ong par une mission d’observation à travers les 77 communes du Bénin, mission accréditée par la Céna, avec le  déploiement de 952 observateurs (tous accrédités) et à l’issue de laquelle, il a été constaté  le déroulement normal du vote sur l’ensemble du territoire national avec, cependant, des poches de violences vite maitrisées, et quelques ratés qui cependant n’entachent pas la crédibilité du scrutin, selon le président, la représentation des duos candidats en lice dans l’ensemble des bureaux de vote couverts ;  de nombreux centres de vote restés sans la présence permanente des forces de sécurité et de défense ; le vote dans le respect des gestes barrières…

Des recommandations

A l’endroit des institutions de la République, l’Ong recommande d’œuvrer pour des élections transparentes, au renforcement du professionnalisme des forces de l’ordre; le renforcement et la sécurisation de la libre circulation des personnes et des biens en période électorale ; l’implication des leaders religieux et têtes couronnées dans la résolution des conflits électoraux. A l’endroit des partis politiques et du peuple béninois, il est recommandé le renforcement de la sensibilisation et du sens de responsabilité des militants pour la sauvegarde de l’unité et de la cohésion nationale ; le recours à la non-violence, le bannissement des propos tribalistes et régionalistes ; le maintien de la veille citoyenne et des appels à la paix. Il est par ailleurs recommandé au chef de l’Etat, la formation d’un gouvernement d’union nationale ; la création d’un climat favorable au dégel; l’instauration d’un climat de confiance et l’ouverture d’un dialogue avec tous les partis politiques.

Les actions post-électorales concernent à en croire le président, la publication d’un communiqué pour féliciter le peuple béninois, les instituions impliquées dans l’organisation du scrutin l’appel aux candidats perdants à faire preuve d’élégance démocratique en reconnaissant leur défaite. Confirmant le taux participation, au-delà de 50 %, Saturnin Hounkpè a fini en remerciant les institutions et les personnes ayant accompagné l’organisation.

Thomas AZANMASSO

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site utilise les cookies pour améliorer votre expérience. Êtes-vous d'accord ? Vous pourrez le désactiver à tout moment. Accepter Lire la suite