Après la victoire de Talon à la présidentielle: Quelles retombées pour les partis Prd, Moele-Bénin et Udbn ?

1 224

Get real time updates directly on you device, subscribe now.

Patrice Talon et sa colistière Mariam Chabi Talata à l’issue de la présidentielle du 11 avril dernier dirigeront le Bénin pour les cinq prochaines années. Ayant participé, d’une manière ou d’une autre, à cette victoire, les partis Prd, Moele-Bénin et Udbn devront logiquement espérer un retour de l’ascenseur, dans le cadre de la formation du prochain gouvernement. Mais à quelle hauteur seront-ils récompensés?

 

Patrice Talon est réélu pour briguer un second et dernier mandat de cinq ans à la tête du Bénin. En attendant les résultats définitifs à proclamer par la Cour constitutionnelle, l’on retient de ceux provisoires que le Chef de l’Etat ensemble avec sa colistière Mariam Chabi Talata ont fait un score de 86,37%. Cette victoire dès le premier tour du duo Talon-Talata sur les deux autres duos en lice n’est pas devenue chose effective, ex nihilo. En d’autres termes, ce Ko réalisé est une réalité, grâce au concours des formations politiques soutenant ce ticket présidentiel. A l’instar de l’Up et du Br qui sont les deux partis les plus cotés dans l’aumônière de la mouvance à cause de leur représentativité au parlement et dans les Communes, figurent ceux qui ne le sont pas et qui de ce fait viennent en deuxième ressort. Nommément, ces derniers sont le Prd, Moele-Bénin et l’Udbn. Après qu’ils ont donc mouillé le maillot sur le terrain pour ce duo gagnant, rien ne doit les préoccuper actuellement, plus que leur entrée au gouvernement. Longtemps relégués au second rang par Patrice Talon au cours de ce premier mandat contrairement aux deux partis jumeaux qui sont en dehors de l’Assemblée nationale et des Mairies, très bien représentés dans l’exécutif, ces trois formations politiques ont le droit de rêver quant à la formation du prochain gouvernement. Car en dehors de cette participation à la victoire de leur duo, existait déjà une situation atténuante qui milite aujourd’hui davantage, en leur faveur. Il s’agit en effet des nombreuses promesses faites récemment par Patrice Talon, à leur endroit. Des promesses selon lesquelles, ces partis politiques seront désormais mieux considérés et choyés, par ses soins. Certains de leurs membres étant déjà nommés à des postes en l’occurrence des responsables de Moele-Bénin voire de l’Udn aussi, il ne reste que leur entrée au gouvernement, pour tout combler. Et faisant allusion à ces vœux de Patrice Talon les concernant, il est évident qu’il pense à cette option. Mais dans quelle propension ? C’est la deuxième préoccupation qui doit retenir plus d’attention désormais, au sein de ces partis politiques satellites de la mouvance. Même si le Chef de l’Etat est la seule personne à avoir une réponse exacte à cette interrogation, certains faits donnent un aperçu de cette réponse. Pour cause, Patrice Talon n’aime pas se séparer des composantes de sa galaxie. La preuve, ses Ministres appartenant à cette galaxie n’ont depuis cinq ans été changés. Ceci, à l’instar de ses proches nommés à d’autres niveaux depuis le début de ce mandat, qui sont toujours aux commandes. De même, des Ministres Up et Br n’étant pas forcement proche à lui au départ, n’ont pas quand-même manqué de le mettre d’accord. Ce qui leur vaudra également une éventuelle longévité, auprès de l’homme. De ces simples faits associés à l’incapacité de ces trois partis politiques en question d’obtenir 10% des suffrages aux dernières Communales, il n’est pas exagéré de penser qu’ils ne doivent pas rêver gros ni attendre grand-chose de Patrice Talon. Puisque du nombre à la notoriété du poste Ministériel, leur attente risque donc d’être mal comblée.

 

J.G

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site utilise les cookies pour améliorer votre expérience. Êtes-vous d'accord ? Vous pourrez le désactiver à tout moment. Accepter Lire la suite