Suspension du Dds-Mono: La confusion s’installe…

820

Get real time updates directly on you device, subscribe now.

Le Directeur départemental de la santé du Mono, Dr Étienne C. Hounkonnou est relevé de ses fonctions par arrêté ministériel en date du 30 mars 2021. Si les dispositions de l’arrêté du ministre de la santé, Benjamin Hounkpatin ne précise pas les motifs de sa suspension, il importe de souligner que par correspondance en date du 29 mars 2021, le Directeur départemental a exigé des explications du médecin-coordonnateur de la zone sanitaire Cbgh quant à sa non-implication dans le processus de campagne électorale. Et ceci, sur instruction du ministre de la santé, selon ladite note. “Il m’est revenu avec éléments probants que vous n’êtes pas dans le processus de campagne électorale. Sur instruction du ministre de la santé, vous voudriez bien me fournir dans les 24 heures et en 03 exemplaires, les raisons qui justifient ce non-respect des instructions de l’autorité”, lit-on dans la demande d’explication. De ce fait, la décision de l’autorité ministérielle suscite plusieurs interrogations. S’agit-il réellement des instructions du ministre ? Si oui, pourquoi alors sanctionner le directeur départemental qui n’a fait que se plier aux injonctions de la hiérarchie ? Pourquoi suspendre le Dds-Mono s’il s’agit des instructions du ministre ? Qui du ministre ou du directeur départemental veut brouiller les cartes ? Que comprendre par le silence du Chef de l’Etat face à de telles instructions du ministre de la santé, selon la note ? Autant de préoccupations auxquelles il importe que des clarifications soient apportées afin que les responsabilités soient mieux situées.

- Advertisement -

 

M.M

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site utilise les cookies pour améliorer votre expérience. Êtes-vous d'accord ? Vous pourrez le désactiver à tout moment. Accepter Lire la suite