Dégâts collatéraux des tensions électorales à Parakou: Les travailleuses de sexe ont subi la furie des membres virils des manifestants

1 530

Get real time updates directly on you device, subscribe now.

S’il est vrai que les manifestations de la nuit du 05 au 06 avril 2021 avaient pour objectif de protester contre la prorogation du mandat du Président Patrice Talon, il n’en demeure pas moins vrai que certains manifestants ont saisi cette occasion pour aller satisfaire leur libido dans les différentes maisons closes.

 

En effet, dans leur mouvement de protestation, les belles de nuit des quartiers Kpébié et Gah ont été tenues en respect et subies des séances de jambes en l’air sans préservatif par certains des manifestants dans la nuit du 05 au 06 avril 2021. Le comble dans l’histoire est que les manifestants en plus d’abuser sexuellement des travailleuses de sexe, les ont dépouiller de leurs économies.

- Advertisement -

<On était là vers 03 h du matin et des jeunes sont venus avec des bâtons et couteaux pour nous dire qu’ils veulent travailler. Ils ont commencé par nous violenter et nous on poussé dans nos chambres pour nous baiser sans préservatif, raconte meurtrie Afi (prénom d’emprunt)>. Elle précise, <ils sont partis avec l’argent de tontine qui était dans ma chambre, plus de 200 mille>.
<Plusieurs autres de mes camarades ont subi la même chose>, a-t-elle indiqué.

Prises de peur et craignant le pire, les prostituées de la commune de Parakou ont fermé baraque dans la nuit du 06 avril en attendant que la situation revienne à la normale.

Albérique HOUNDJO

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site utilise les cookies pour améliorer votre expérience. Êtes-vous d'accord ? Vous pourrez le désactiver à tout moment. Accepter Lire la suite