Assemblée nationale /1ère session ordinaire de 2021: James Gbaguidi en parle

640

Get real time updates directly on you device, subscribe now.

Pour sa toute première fois, depuis sa prise de fonction en janvier 2021 en tant que porte-parole de l’institution parlementaire, James William Gbaguidi, Directeur adjoint des Services de l’information et la communication, parle de la première session ordinaire parlementaire qui s’ouvre ce jour jeudi 1er avril 2021 au Palais des gouverneurs à Porto-Novo. Il a rappelé les rapports qui devront exister dorénavant entre le partenaire qu’est le monde médiatique et l’Assemblée nationale. Il a aussi annoncé quelques moments forts de cette ouverture de session dont l’installation de Codjo Louis Dossou,  suppléant de feu honorable Jean-Pierre Ibitècho Babatoundé, la présentation du rapport d’activité.  Au cours de cette même conférence qui s’est tenue à la salle polyvalente de l’Assemblée nationale, le conférencier a abordé plusieurs autres sujets tels que l’ordre du jour de la première session ordinaire de l’année 2021, le point des réformes sous la gouvernance Vlavonou, sa mission.

 

Ainsi,  Codjo Louis Dossou  le suppléant de Jean-Pierre Babatoundé entrera dans ses nouvelles fonctions de député dès ce jour à l’ouverture de cette première session ordinaire parlementaire.

C’est est un haut fonctionnaire du Port autonome de Cotonou à la retraite. Il a été appelé à l’Assemblée nationale pour servir le Directeur de cabinet du président de l’Assemblée nationale entant qu’assistant avant d’être nommé plus tard  Conseiller technique à l’économie du Président Louis Gbèhounou Vlavonou, poste qu’il a occupé jusqu’à la mort du député Jean-Pierre Ibitècho Babatoundé dont il est le suppléant. Ancien membre du parti Madep, il est aujourd’hui membre fondateur du parti Union progressiste. C’est donc un cadre chevronné et un homme politique averti qui siégera au Parlement dès ce jeudi 1er avril 2021 à l’ouverture de cette première session ordinaire parlementaire.  Cette ouverture sera aussi marquée par l’allocution du président de l’Assemblée nationale,  surtout qu’il s’agit d’une session qui s’ouvre en période électorale. Le porte-parole James William Gbaguidi a surtout abordé la question des rapports qui devront exister désormais entre les partenaires média et l’institution qu’est l’Assemblée nationale.  En tant que porte-parole de l’Assemblée nationale, il  veut servir de pont entre les médias et l’institution. Cela suppose, selon lui, qu’il se rende disponible pour répondre à toutes les questions qui concernent l’installation parlementaire. A cet effet, il souhaiterait que les journalistes ne publient plus des rumeurs mais plutôt qu’ils viennent à la source pour avoir la vraie information. Pour ce qui concerne la session parlementaire, le porte-parole a annoncé qu’il y aura la reddition de compte, c’est-à- dire le point des actions menées donc adoption du rapport d’activités du président Louis Gbèhounou Vlavonou. Il a aussi annoncé une forte production législative surtout des propositions de lois sur l’hygiène publique, sur la gestion des déchets, sur les cérémonies ruineuses et autres. Pour ce qui est du contrôle de l’action gouvernementale, des questions d’actualités sont prévues.

La question des reformes à l’Assemblée nationale a été aussi abordée lors de cette conférence de presse: l’amélioration et la consolidation de la réforme du système partisan et du système électoral;  la modification du règlement intérieur; les réformes au niveau de la questure avec la création de la cellule d’audit interne. On peut aussi retenir de cette conférence de presse que, bien qu’elle ne soit pas une activité inscrite à l’ordre du jour de cette ouverture, les députés avec à leur tête le président de l’Assemblée nationale Louis Gbèhounou Vlavonou procèderont à la pose de la première pierre du nouveau siège de l’Assemblée nationale à construire.

 

Kola PAQUI

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site utilise les cookies pour améliorer votre expérience. Êtes-vous d'accord ? Vous pourrez le désactiver à tout moment. Accepter Lire la suite