Harmonisation des prix des tests Covid-19 dans l’Uemoa: Les tests à 25 000Fcfa dès mai 2021 ?

309

Get real time updates directly on you device, subscribe now.

(5000Fcfa pour le test par voie terrestre)

La décision d’harmonisation du prix des tests PCR pour détecter le Covid-19 dans l’espace Uemoa pourrait entrer en vigueur dès le mois de mai 2021. En effet, à la faveur d’une rencontre virtuelle à Bobo-Dioulasso au Burkina Faso, les chefs d’État de l’Union économique et monétaire ouest-africaine (Uemoa) ont pris des décisions fortes.

 

- Advertisement -

Selon les informations de Radio France internationale, ils se sont accordés sur les conditions d’harmonisation du coût des tests du Covid-19 et s’engagent à reconnaître des tests effectués par les laboratoires habilités à le faire dans leurs différents pays. « La validité des tests sera désormais de cinq jours pour les voyageurs de l’espace Uemoa à partir de la date du prélèvement de l’échantillon. Les chefs d’État des pays membres de l’Union économique et monétaire ouest-africaine (Uemoa) ont décidé d’harmoniser les coûts des tests de dépistage du Covid-19 pour tous les voyageurs dans leur espace commun. Dès le mois de mai 2021, le test coûtera 25 000 francs CFA pour les voyageurs par avion. La validité des tests sera de cinq jours à compter de la date du prélèvement de l’échantillon à l’entrée et au départ des aéroports de l’espace Uemoa. Le Burkina Faso, le Bénin, la Côte d’Ivoire, le Togo, le Sénégal, la Guinée-Bissau, le Niger et le Mali  se sont engagés à reconnaître mutuellement les résultats des tests Covid issus des laboratoires habilités dans leurs pays… À l’ouverture des frontières terrestres, les voyageurs paieront 5000 francs CFA pour le test Covid-19 », informe le média international. Les Chefs d’Etat se sont également engagés à poursuivre l’ouverture progressive des frontières terrestres. Des mesures dont la finalité est de faciliter la circulation des personnes et des biens entre les différents pays. Faut-il le rappeler, l’annonce avait été faite samedi 23 janvier par le président de la Commission de la Cédéao lors d’un point de presse virtuel. Selon l’Ivoirien Jean-Claude Brou, face aux prix des tests PCR différents d’un pays à l’autre, il fallait une harmonisation pour donner aux voyageurs « une meilleure visibilité ». Certains pays, comme le Ghana et le Nigéria, font payer jusqu’à 150 dollars le test, ce qui peut inciter les voyageurs devant effectuer des tests au départ et à l’arrivée à limiter les déplacements. Il est prévu aussi qu’un « fonds vaccin Covid » soit mis en place pour financer les campagnes de vaccination dans la sous-région.

A.B

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site utilise les cookies pour améliorer votre expérience. Êtes-vous d'accord ? Vous pourrez le désactiver à tout moment. Accepter Lire la suite