Retour au Bénin des vestiges culturels: Les derniers réglages

1 009

Get real time updates directly on you device, subscribe now.

(Le directeur du Musée Quay Branly en terre béninoise…)

Une importante rencontre s’est tenue jeudi 25 mars 2021 au Ministère des affaires étrangères. Ladite assise était une occasion pour le ministre des affaires étrangères, Aurélien Agbénonci, son collègue de la culture, Jean Michel Babalola Hervé Abimbola et Emmanuel Kasarhero, le directeur du Musée Quay Branly, ainsi que d’autres membres de la commission de travail commun sur le sujet du retour de biens culturels au Bénin de faire la mise au point sur le processus devant conduire au retour effectif des trésors culturels. « Cette mission se fait dans un climat de coopération et d’échange fructueux. Nous sommes là pour co-construire, c’est-à-dire faire en sorte que cette restitution qui a été décidé par la France et dont nous avons la charge de mettre en œuvre le retour des œuvres pour la fin de l’année, se fasse de la manière la plus souple et dans la meilleur entente. Car il me semble que cette restitution n’est pas une fin, mais plutôt le début d’un nouveau parcours. C’est dans cet esprit que je suis venu au Bénin à l’invitation du gouvernement », mentionne le Directeur du musée de Quay Branly, Emmanuel Kasarhero pour faire toucher du doigt l’ambiance paisible dans laquelle les conciliabules se font autour de ce sujet d’envergure et d’enjeu capital pour le Bénin. Et à en croire les précisions du Ministre de la culture Jean Michel Abimbola, la délégation française a effectué le déplacement du Bénin afin que les derniers travaux puissent être bien coordonnés dans une parfaite symbiose  dans la perspective d’un retour sans anicroche de ces vestiges historiques du Bénin illicitement détenus par la France depuis des lustres. C’est donc pour parachever le document officiel appelé ‘’Programme de travail commun’’ sur le sujet, que les deux parties à savoir le Bénin et la France se sont réuni à nouveau pour interroger les éléments juridique, logistique, événementiel et autres devant favoriser une harmonisation et une cohésion autour du retour de ces biens. « Là nous rentrons dans le vif du sujet. Nous travaillons sur les questions techniques. Il y a des équipes de part et d’autre qui vont travailler  sur les questions juridiques, les questions logistiques et les questions des événements qu’il faut créer autour de la restitution des biens. En tout cas tous les détails pour que le retour de ces biens se passent dans une parfaite symbiose », fait savoir le Ministre de la culture en vue de mettre un accent particulier sur le réel mobile de l’arrivée de la délégation française. Désormais les attentions sont cristallisées sur le samedi 27 mars 2021, où le point des derniers travaux sera fait à la presse.

 

Teddy GANDIGBE

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site utilise les cookies pour améliorer votre expérience. Êtes-vous d'accord ? Vous pourrez le désactiver à tout moment. Accepter Lire la suite