Abomey: Le Mopac installé pour la réélection de Talon

794

Get real time updates directly on you device, subscribe now.

Le Mouvement du personnel d’appui à la cantine scolaire dans la dynamique de la continuité (Mopac) a effectué sa sortie officielle, le samedi 13 mars dernier,  à Abomey. A cette occasion les membres du bureau exécutif national, faisant office de l’équipe de campagne pour la réélection de Patrice Talon a été installée par le Directeur départemental des enseignements maternel et primaire (Ddemp) du Zou, Chellons Pierre Hounkandji.

 

La pérennité du Programme d’alimentation scolaire intégré (Pasi) est le seul combat du Mouvement du personnel d’appui à la cantine scolaire dans la dynamique de la continuité (Mopac) qui s’est fait porte-voix des enfants bénéficiaires. Les impacts de ce programme sur le social ne sont plus à démontrer. Selon les statistiques fournies par le président du comité d’organisation, environ 662.000 écoliers bénéficient de la cantine scolaire. Ils proviennent de 3800 écoles soit 51% de couverture au plan national pour un budget évalué à 14 milliards l’an. Mettant en exergue les avantages du programme d’alimentation scolaire, Félix Edayé, le représentant des directeurs d’écoles à cantine scolaire, a fait remarquer  qu’il a permis de maintenir les enfants à l’école, d’améliorer la qualité de l’offre éducative et de réduire les inégalités sociales. Au regard de ce résultat,  Chellons Pierre Hounkandji, le Directeur départemental des enseignements maternel et primaire (Ddemp)  du Zou a dit qu’on ne saurait étouffer une telle initiative noble dans l’œuf. D’où l’impérieuse nécessité d’œuvrer à la réélection du président Patrice Talon qui, d’après les organisateurs,  est la seule alternative crédible susceptible d’assurer la continuité du programme  tant souhaitée aussi bien par les parents d’élèves que par les enfants et le personnel d’appui. Une doléance qu’a réitérée Ganlèdjo, le représentant des comités de gestion de la cantine scolaire. Il s’est confondu en gratitude à l’endroit du chef de l’Etat et des partenaires qui l’accompagnent dans cette initiative tout en exhortant les parents à jouer leur partition. Le représentant du parrain de la cérémonie, Corentin Akpakoun a salué la démarche de Mopac qui,  selon lui,  est venue à point nommé étant donné qu’il faut permettre au chantre de la rupture de poursuivre les chantiers ouverts. En installant le bureau exécutif  national coordonné par Arnaud Accalogoun, l’initiateur de Mopac, le Ddemp/Zou a demandé à ses membres de travailler à convaincre les électeurs de la nécessité pour eux de sortir massivement le 11 avril prochain pour accomplir le vote utile. Au nom de ses pairs, Arnaud Accalogoun, le coordonnateur national du Mopac a pris l’engagement de ratisser large afin que les objectifs fixés soient atteints.

 

Fernand Kinmahou

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site utilise les cookies pour améliorer votre expérience. Êtes-vous d'accord ? Vous pourrez le désactiver à tout moment. Accepter Lire la suite