Déclaration citoyenne: « Pour le renforcement des acquis démocratiques et pour des élections apaisées »

418

Get real time updates directly on you device, subscribe now.

La Fondation Conscience Citoyenne repose sur les principes de démocratie, d’exercice citoyen des libertés individuelles et collectives ainsi que d’engagement pour le développement intégral du Bénin et de l’Afrique. A ce titre, elle a dans ses objectifs, la volonté manifeste de  contribuer à insuffler dans la société béninoise, un esprit citoyen au quotidien et aider les béninois à toujours privilégier le Bénin et à travailler pour son développement ainsi que son rayonnement en Afrique et dans le monde.

 

A l’occasion des trente un an du renouveau démocratique (28 février 1990- 28 février 2021) et en prélude aux élections présidentielles du dimanche 11 avril 2021, elle adopte la présente Déclaration :

Considérant la loi n°2019-40 du 07 novembre 2019 portant révision de la loi n°90-32 du 11 décembre 1990 portant Constitution de la République du Bénin et attachée à la Charte des nations unies et à la charte africaine des droits de l’homme et des peuples ;

Attachée aux acquis de la conférence des forces vives de la nation tenue du 19 au 28 février 1990. Entendu que rien et nul ne doit être de trop pour renforcer ces acquis dans l’intérêt supérieur du Bénin et assuré qu’après trente un an du renouveau démocratique, la démocratie béninoise est à la recherche d’un second souffle ;

Se félicitant des différentes reformes opérées ces dernières années même si des efforts restent à faire pour combattre la mauvaise gouvernance, la corruption, le népotisme, le goût effréné de s’enrichir sans mérite, le clientélisme …etc ;

Considérant la loi n° 2018-31 du 03 septembre 2018 portant code électoral en République du Bénin ;

Considérant le décret pris en conseil des Ministres portant convocation du corps électoral pour l’élection présidentielle du dimanche 11 avril 2021 ;

Réaffirmant l’importance de la Déclaration universelle des droits de l’homme et du Pacte international relatif aux droits civils et politiques, dans lesquels il est établi que l’autorité des pouvoirs publics doit reposer sur la volonté du peuple et que cette volonté doit s’exprimer par des élections honnêtes qui doivent avoir lieu périodiquement ;

Approuvant les principes fondamentaux qui régissent les élections périodiques libres et régulières, reconnus par les Etats dans les instruments universels et régionaux relatifs aux droits de l’homme, en particulier le droit de toute personne à prendre part à la direction des affaires publiques de son pays, soit directement, soit indirectement par l’intermédiaire de représentants librement choisis, de voter et d’être élue à la faveur de telles élections tenues au scrutin secret, de présenter, dans des conditions d’égalité, sa candidature aux élections et d’exprimer ses points de vue politiques, seule ou avec d’autres ;

Reconnaissant que la mise en place et le renforcement des processus et des institutions démocratiques relève de la responsabilité commune du gouvernement, du corps électoral et des forces politiques organisées ; que des élections honnêtes et périodiques constituent une composante nécessaire et indispensable des efforts sans cesse déployés pour protéger les droits et les intérêts de ceux qui sont gouvernés et que, concrètement, le droit de tous à prendre part à la direction des affaires publiques de leur pays constitue un facteur déterminant pour que tous bénéficient effectivement des droits de l’homme et libertés fondamentales ;

Invite instamment tous les acteurs impliqués dans le processus électoral en cours à jouer convenablement leur partition dans l’intérêt supérieur du Bénin :

       – Le gouvernement à mettre à disposition les moyens financiers, matériels et institutionnels pour une meilleure organisation du scrutin du 11 avril 2021. Il doit prendre les dispositions politiques et institutionnelles nécessaires pour garantir la consolidation des acquis démocratiques et ce, en renforçant la neutralité et l’impartialité de l’administration des élections.

–  La Commission électorale nationale autonome (CENA) à travailler mieux que par le passé pour une valeur ajoutée dans l’organisation des élections du 11 avril 2021. A cet effet, elle doit :

* prendre les mesures nécessaires et appropriées pour garantir que le principe du secret du scrutin et œuvrer afin que les électeurs puissent voter librement, sans crainte ou intimidation ;

- Advertisement -

* prendre les mesures nécessaires afin que les Partis politiques, les candidats et les sympathisants bénéficient des conditions de sécurité égales et puissent sans heurts ;

* mettre en œuvre des procédures d’inscription des électeurs, de mise à jour des listes électorales et de vote, au besoin avec l’aide des observateurs nationaux et internationaux ;

* inciter les Partis politiques, les candidats et les médias à adopter un code de conduite régissant la campagne électorale et le scrutin proprement dit ;

* assurer la régularité du scrutin par des mesures permettant d’éviter les votes multiples ou la participation au vote de ceux qui n’en ont pas le droit ;

*  assurer la régularité du décompte des voix ;

– Les Partis politiques à animer convenablement la vie politique en période de précampagne et de campagne électorale. Ils doivent sensibiliser les populations sur le principe de ce que les élections constituent un chalenge d’idées et d’échanges sur divers points qui peuvent contribuer à l’émancipation du peuple béninois et du Bénin ;

– La société civile à continuer par éveiller les consciences des populations. Elle doit s’appuyer sur ses différents canaux habituels pour aider à l’aboutissement heureux du processus qui devra absolument déboucher sur des élections libres, sincères, transparentes et démocratiques ;

– La cour constitutionnelle, mieux que par le passé, à proclamer régulièrement les résultats, qui devra impérativement refléter la vérité des urnes.

La Fondation Conscience Citoyenne est consciente de ce que la démocratie est une quête permanente et souhaite que les trois décennies de renouveau démocratique servent d’expérience pour de meilleurs horizons. Chaque citoyen devra y jouer sa partition. La Fondation utilisera les médias, les réseaux sociaux et ses propres canaux pour sensibiliser les populations sur la nécessité de préserver le Bénin de toute déviance, de travailler pour renforcer le système démocratique désormais vieux de plus trois décennies et de tout faire pour maintenir le climat de paix ainsi que la cohésion nationale.

La Fondation Conscience Citoyenne appelle à un ressaisissement citoyen et à un réarmement moral pour que chaque béninoise et chaque béninois où qu’il soit et quel qu’en soit ses conditions et ses convictions à contribuer sans relâche à la construction d’un Bénin démocratique et prospère.

 

Fait à Cotonou, le 28 février 2021

Pour le Conseil d’Administration

Le Président

Moukaram A.M. BADAROU

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site utilise les cookies pour améliorer votre expérience. Êtes-vous d'accord ? Vous pourrez le désactiver à tout moment. Accepter Lire la suite