En croisade contre les pertes de vies sur nos routes: La Sobébra conscientise les usagers au respect du code

522

Get real time updates directly on you device, subscribe now.

La caravane de sensibilisation de la Société béninoise de la brasserie (Sobébra) sur le respect du code de la route a posé hier, jeudi 25 février 2021, ses valises sur la gare routière de Bohicon. Présidée par Rodolphe Adanzounon, le représentant du Directeur général de ladite société, la cérémonie a permis aux participants de mieux cerner le code de la route. Ceci, grâce au partenariat tissé entre la Sobébra et le Cnsr.

Qu’est-ce que la Sobébra vient chercher dans le respect du code de la route alors qu’elle est une industrie de production des boissons gazeuses? Peut-on a priori se demander. Sa présence sur les gares routières, dans les buvettes, les bars restaurants ces derniers mois pour sensibiliser les usagers de la route et les consommateurs des produits de la Sobébra n’est pas un fait du hasard. Selon, Rodolphe Adanzounon, Directeur, chargé des relations extérieures, cette campagne de prévention routière dénommé  »La Sobébra décode le code de la route » s’inscrit dans le cadre de la mise en oeuvre de la politique de responsabilité sociale et environnementale de l’entreprise. L’objectif est d’amener la population à décoder le code de la route. Ainsi, les populations sont informées et sensibilisées sur la consommation responsable et modérée de l’alcool et sur les facteurs de risques des accidents de circulation. « Nous sensibilisons sur tout ce qui peut conduire à un accident de la route. Ce n’est pas seulement la consommation de l’alcool », a fait savoir le représentant du directeur général de la Sobébra.

Ensemble pour le même combat, le Centre national pour la sécurité routière (Cnsr) a également le souci de protéger la vie des usagers de la route. A cette occasion, Okry Soline, la cheffe division éducation et formation au Cnsr, a entretenu les participants, en majorité des conducteurs de taxis et de taxi-motos, sur des thématiques liées aux facteurs de risques des accidents de la circulation. Elle a aussi insisté sur les règles à observer pour effectuer un bon dépassement. A l’en croire, avant de s’engager sur une voie, le bon conducteur doit maîtriser les dix commandements à savoir, ne pas consommer d’alcool avant de conduire, ne pas avoir de comportement à risque au volant (décrocher mon téléphone, lire, manger , boire ou fumer), respecter les limitations de vitesse et ne pas rouler trop vite, se protéger, en voiture, mettre sa ceinture de sécurité, à moto, porter son casque, respecter une distance de sécurité avec le véhicule qui est devant soi, respecter les feux de circulation. Si le feu est au rouge ou orange, s’arrêter. Il doit également vérifier ses rétroviseurs avant de prendre la route et les garder à l’oeil en permanence, être attentif aux intersections de routes. A leur approche, regarder à gauche puis à droite avant de s’engager et enfin entretenir son véhicule. Par rapport au dépassement, la technicienne du Cnsr a rappelé que le conducteur doit voir si la signalisation ne l’interdit pas, si l’allure du véhicule respecte la limitation de vitesse, si la visibilité est suffisante à l’avant comme à l’arrière, si la position du véhicule sur la chaussée respecte les distances de sécurité et voir si le véhicule dépassé est dans son rétroviseur gauche avant de serrer sa droite.

L’évaluation qui a sanctionné la sensibilisation prouve que le message est passé dans la mesure où plusieurs participants sont rentrés avec de gadgets après avoir répondu au questionnaire des organisateurs. Au cours de cet exercice, Roméo Awèssou a décroché le seul bon de formation dans une auto-école pour avoir fait preuve d’assiduité. Il a remercié la Sobébra pour son initiative et a promis de fait bon usage du don reçu.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site utilise les cookies pour améliorer votre expérience. Êtes-vous d'accord ? Vous pourrez le désactiver à tout moment. Accepter Lire la suite