Elu président de la Fédération béninoise de lutte: Yves Azifan place son mandat sous le signe de la réunification

427

Get real time updates directly on you device, subscribe now.

C’est l’ancien secrétaire général Yves Azifan qui dirige depuis, samedi 20 février 2021, la Fédération béninoise de lutte (Fébélutte). Elu par ses pairs (avec 4 voix pour et 3 contre), il a placé son mandat sous le signe de la réunification de toute la  famille de la lutte béninoise. Yves Azifan a dévoilé dans cet entretien quelques défis à relever. Lisez-plutôt !!! 

 

- Advertisement -

Quels sont vos sentiments après votre élection à la tête de la FébéLutte?

Ce sont des sentiments de joie. Ceux de mieux servir la Fédération et  de continuer à aider la lutte à sortir des sentiers battus.

Quels sont les premiers chantiers sur lesquels vous allez vous atteler dans les prochains jours ?

Mon bureau et moi allons très vite faire face à la réalité. Les chantiers sont vastes et les tous premiers seront ceux de la redynamisation de la Direction technique nationale, la détection, le suivi et l’encadrement de jeunes talents masculins comme féminins.

Quels sont vos défis et les objectifs que vous vous êtes assignés avec les membres de votre bureau ?

Comme défis à relever, nous envisageons  faire de la Lutte en  quatre ans, une discipline porteuse de richesses. Nous allons donc développer les autres formes de lutte, la lutte gréco-romaine, la lutte olympique et la lutte libre. La promotion de la lutte féminine et la lutte à l’école seront plus qu’un slogan, une réalité avant la fin de notre mandat. Nous aurons non seulement la lourde mission de réussir à faire de la lutte la meilleure discipline sportive pratiquée au Bénin mais aussi à nous faire plus respecter sur le plan international à travers nos performances. Toute chose qui passe par l’organisation régulière des championnats nationaux. L’un des objectifs sera aussi de décrocher d’autres partenariats car les subventions seules ne suffisent plus.

Pour finir, sous quel signe placez-vous votre mandat ?

Ce mandat, nous le plaçons sous le signe de la réunification de toute la  famille de la lutte béninoise. Je voudrais, avant de terminer, remercier la famille de la lutte au Bénin, la presse sportive sans oublier nos partenaires que sont le Ministère des sports, le Cnos-Ben, l’UFFL et la Fédération Française de Lutte et des Disciplines Assimilées. Ensemble, nous allons faire rayonner la lutte au Bénin. Cela ne pourra jamais être possible dans la division. Nul ne sera de trop. Je vous remercie.

 

A.F.S.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site utilise les cookies pour améliorer votre expérience. Êtes-vous d'accord ? Vous pourrez le désactiver à tout moment. Accepter Lire la suite