Révélations de deux députés contre Madougou sur le parrainage: Le parti ‘’Les Démocrates’’ réplique et confond Gbadamassi

966

Get real time updates directly on you device, subscribe now.

L’élection présidentielle du 11 avril 2021 continue d’occuper l’actualité politique béninoise, notamment les tractations du parrainage entre les partis de la mouvance détenteurs de parrains, et le parti ‘’Les Démocrates’’. Après les déballages de Rachidi Gbadamassi et de Sanni Mama hier, jeudi 18 février 2021, sur les tenants et aboutissants du sujet avec la candidate Reckya Madougou, les responsables des ‘’Démocrates’’ ont également répondu du tic au tac aux deux députés, en confondant notamment Rachidi Gbadamassi.

 

- Advertisement -

Les révélations sur les coulisses du parrainage entre la mouvance et le parti ‘’Les Démocrates’’ n’en fissent pas! Même après que la Cour constitutionnelle a vidé la question, les déballages de part et d’autre continuent. Au cours d’une sortie médiatique, Rachidi Gbadamassi en compagnie de son collègue député de l’Union progressiste (Up) a dit beaucoup de choses, sur son rapprochement avec la candidate Reckya Madougou, sur la question. Pour l’élu parlementaire de la huitième circonscription électorale, il a bel et bien été approché par Reckya Madougou. Dans ses propos, le député du parti Bloc républicain (Br) affirme par ailleurs que ce qui ne l’a pas convaincu dans la démarche de la candidate du parti ‘’Les Démocrates’’, c’est qu’il a constaté qu’elle est véritablement au service d’une puissance étrangère, d’une mafia étrangère. « Sa candidature pose un problème de conflit de souveraineté, d’insécurité politique, car le Bénin n’est pas à vendre », a-t-il évoqué. Le disant, l’ancien Maire de Parakou évoque qu’il y a une forte somme proposée par Reckya Madougou, pour acheter son parrainage et ses services. « Vous pensez que le peuple mérite ça ? C’est pour éviter d’être complice du bradage du pays et pour rester en phase avec ma conscience que j’ai décidé de ne pas la soutenir », a-t-il dit. En abondant dans le même sens que son prédécesseur, le député Sanni Mama a aussi reconnu à son tour avoir été approché par la candidate, pour les mêmes causes. « Si on tente et que ça ne marche pas, en bon démocrate, si on est de l’opposition, on soutient les candidats de l’opposition qui sont retenus. C’est ce que j’ai appris en politique. Et là, si on aime son pays, c’est comme ça qu’il faut se comporter », a renchéri le député Up

Cinglante réplique du parti ‘’Les Démocrates’’…

Après cette conférence de presse des deux parlementaires, la réaction du camp adverse ne s’est pas fait attendre. Dans une déclaration à la presse quelques heures plus tard, Patrick Djivo, colistier de Reckya Madougou a confondu Rachidi Gbadamassi. Dans ses propos, il a dans un premier temps rappelé les démarches de la candidate Reckya Madougou jusqu’au niveau de la Cour constitutionnelle pour contester le parrainage et défendre la candidature de son parti, sans oublier de féliciter le député Affo Tidjani, son courage, dans ce dossier.  En venant aux faits, Patrick Djivo note qu’en définitive, il convient selon lui de noter que cette conférence de presse des deux députés s’est avérée être un aveu de tout ce que la candidate Reckya Madougou dénonçait depuis le début du processus électoral en cours à savoir : son exclusion de l’élection présidentielle. C’est pourquoi le ‘’Parti Les Démocrates’’ à l’écouter,  se doit d’apporter, si besoin en était encore, des éclairages à l’opinion publique nationale et internationale sur ce qu’il qualifie de demi-vérités et allégations faites par ces députés de la mouvance. « Sentant venir leurs fins, et craignant les représailles de leur bourreau, les sieurs Rachidi Gbadamassi et Mama Sanni, se sont livrés à un déballage de contre-vérités et de demi-vérités, dont il convient de retenir trois points essentiels: Le premier point : Ils ont dit qu’ils se sont rendus chez la candidate Reckya Madougou pour discuter de la question du parrainage ; le deuxième point : Que le bureau politique du Bloc Républicain les aurait instruits d’accorder le parrainage à tous duo du Parti ‘’Les Démocrates’’ sauf celui de la candidate Reckya Madougou. Le troisième point : Il aurait été question de marchandages des parrainages avec des sommes pouvant nourrir tous les journalistes présents à leur conférence de presse pendant 30 ans’’ », a-t-il rappelé. Ceci, avant de donner la part de vérité du parti, qui contraste avec les propos tenus par les deux élus parlementaires de la mouvance.  D’après ses dires, la vérité que ces députés cités n’ont pas voulu dire est que : c’est eux-mêmes qui sont venus solliciter Reckya Madougou. Mieux, en les citant, il évoque qu’ils ont dit à Reckya Madougou qu’elle est la seule personne qui puisse les aider à chasser le chef de l’Etat du pouvoir et que, c’est un président cynique à dégager à tout prix ! « Gbadamassi a poursuivi en disant : ‘’Moi-même je risque la prison si ce monsieur revient encore au pouvoir’’ fin de citation. Rachidi Gbadamassi est allé demander à la candidate Reckya Madougou une forte somme pour mobiliser un groupe de 21 parrains ; mais très attachée aux valeurs morales et ne voulant pas se faire escroquer, Madame Madougou a dit niet ! Gbadamassi a menti, Madame Madougou ne lui a jamais proposé de l’argent et ne lui en a jamais donné pour avoir son parrainage. Il annonce avoir fait faux bond à l’Honorable Affo Tidjani dit ‘’Souwi’’, qu’il ait le courage de dire toute la vérité ! En réalité, il était bel et bien présent sur les lieux convenus, pour dénoncer la manière dont leurs fiches de parrainages leur ont été confisquées par leurs partis respectifs ! Malheureusement ce soir-là, il y a eu cette regrettable attaque armée sur le candidat Galiou Soglo, à qui nous souhaitons prompt rétablissement ! C’est lorsque Rachidi Gbadamassi a eu cette information qu’il s’est exclamé disant je cite ‘’Si on tire sur le fils d’un ancien président de la république, qu’en sera-t-il de nous autres’’, voilà comment l’Honorable Souwi s’est finalement retrouvé par la suite », a étalé le candidat au poste de Vice-président du parti ‘’Les Démocrates’’ A l’en croire, la sortie de Rachidi Gbadamassi aurait permis de démontrer qu’il a usé, pour lui, de tentative d’escroquerie politique et s’est rendu coupable d’une triple trahison. « Il a trahi ses propres collègues élus, dans une démarche qu’ils avaient pourtant collégialement engagée en faveur du parrainage du duo du parti ‘’Les Démocrates’’ porté par la candidate Reckya Madougou; il a trahi Patrice Talon, parce que tout en chantant publiquement ses louanges, il démarche et suscite des candidats contre lui ; il a trahi particulièrement son ami l’Honorable Affo Tidjani dit ‘’Souwi’’ en mentant sur les réels motifs de son départ des lieux de sa déclaration, alors que c’est bien lui Gbadamassi qui est l’instigateur de toutes ces démarches », a-t-il poursuivi. Par la suite, il déduit au nom de son parti que Rachidi Gbadamassi, pour les graves insinuations portées sur la personne de Reckya Madougou, devra en répondre devant les tribunaux puisqu’ils ont déjà, informe-t-il, demandé à leurs avocats de se servir de ce dossier. « Par ailleurs, Gbadamassi prétend ne s’être pas rendu à la prière familiale organisée par Reckya Madougou à Parakou, pour certainement témoigner de sa fidélité au pouvoir en place ; il a cependant oublié de dire qu’il n’avait jamais été invité ! », révèle le conférencier. En ce qui concerne les captures d’écran des échanges que Reckya Madougou a eus avec les députés de la mouvance, Patrick Djivo a également une réponse. « Nous avons entendu des députés du parti Up, demander à la candidate Reckya Madougou, de donner les noms des élus qu’elle aurait approchés pour obtenir leur parrainage, déclarant qu’elle n’aurait approché personne ! Par élégance, elle s’en est abstenue. Pour ceux qui nous demandaient de venir dire, auprès de qui nous avions sollicité des parrainages, en voilà certains qui se sont présentés par eux-mêmes ! Nous invitons les autres à se faire découvrir également », a-t-il conclu.

 

J.G

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site utilise les cookies pour améliorer votre expérience. Êtes-vous d'accord ? Vous pourrez le désactiver à tout moment. Accepter Lire la suite