Contestation du processus électoral et des lois électorales Maxime Houedjissin pointe du doigt deux anciens présidents du parlement

1 667

Get real time updates directly on you device, subscribe now.

Des voix s’élèvent contre le processus électoral qui ne permet pas une élection inclusive. Si beaucoup plaident pour la suppression de certaines dispositions des lois électorales pour permettre à tout citoyen de se porter candidat, l’ancien député Maxime Houedjissin pointe d’un doigt accusateur deux anciens présidents de l’Assemblée nationale. Pour lui, la responsabilité de ces deux personnalités est engagée. Lire sa réaction !

 

- Advertisement -

« En ma qualité d’acteur politique et serviteur de ce peuple, je me dois de me prononcer pour la survie démocratique de notre pays…Je dois dire que les élections “exclusives“ pour la désignation du Président de la République auront lieu bientôt. Je crois que tout est apprêté pour, tout est réglé pour, toutes les institutions sont réglées, les hommes qui sont chargés de les animer sont réglés. Ce qui se passe dans notre pays aujourd’hui est l’œuvre de deux personnalités que j’ai eu l’occasion de servir comme premier questeur à l’Assemblée nationale l’un ou l’autre en leur qualité de Président du Parlement. Ces deux personnalités portent l’entière responsabilité de ce qui nous arrive aujourd’hui. Ils ne pourront pas être exonérés du drame que mon pays vit aujourd’hui. Les Onze (11) lois votées nuitamment par la 7ème législature dont ces deux personnalités étaient “commandant en chef“ ont permis à leur poulain, Patrice talon de mettre le pays réglo. Ils en sont responsables! J’insiste et je persiste que ces deux anciens présidents du Parlement n’échapperont pas à l’établissement de l’état des lieux démocratique de notre pays, le moment venu. De mémoire d’homme, ces deux personnalités ont fait leur apparition sur la scène politique les années 1970. Et depuis, ils y sont non pas pour construire le pays mais pour déprogrammer tout ce dont le pays a de plus cher. Son système démocratique, de liberté, d’économie etc. Je rappelle que si ces deux anciens présidents du parlement n’avaient pas, en complicité avec les ennemis de notre peuple, élaboré, voté et mis à disposition du Président de la République, des lois scélérates, l’édifice Bénin serait bien debout démocratiquement. Le Président Talon n’est pas plus fort, ni rusé, ni riche, ni intelligent plus que personne, il fait ce qu’il fait aujourd’hui grâce aux lois mortifères que ce duo lui avait fournis. A certains, ils diront qu’ils n’avaient pas eu la majorité au Parlement mais à moi, ils ne pourront pas le dire parce que je connais leur fonctionnement. Et je connais le fonctionnement du parlement. Ils ne peuvent pas se trouver d’excuses…Je mets un doigt accusateur sur ces deux personnalités anciennement députés au Parlement, présidents de ce parlement pour l’un et président de groupe parlementaire pour l’autre. Notre peuple est un peuple paisible qui refuse de connaître la violence, qui n’a pas la tradition de la violence. Nous sommes un pays démocratique. Nous avons toujours utilisé l’expression du vote pour sanctionner nos dirigeants. Ce qu’on nous refuse aujourd’hui »

 

M.M

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site utilise les cookies pour améliorer votre expérience. Êtes-vous d'accord ? Vous pourrez le désactiver à tout moment. Accepter Lire la suite