Evaluation à mi-parcours du Projet “Topics“: Les acteurs impliqués en conclave à Cotonou

456

Get real time updates directly on you device, subscribe now.

Du 16 au 18 février 2021, se déroule à Cotonou, un atelier d’évaluation à mi-parcours du Projet de plateforme technologique pour la démocratie et l’amélioration des systèmes de santé ou TechnOlogie Participation citoyenne à la santé (TOPICs). La présente rencontre qui se tient à l’hôtel du Lac permettra aux acteurs impliqués dans la mise en œuvre du projet de partager les résultats enregistrés et surtout d’harmoniser les connaissances et expériences pour l’atteinte des objectifs. La cérémonie d’ouverture de l’atelier s’est déroulé en présence du Représentant résident de l’Ird, Florent Engelman…

 

 Deux jours durant, les acteurs impliqués dans la mise en œuvre du projet TOPICs dans les trois pays bénéficiaires notamment le Bénin, le Burkina Faso et la République Démocratique du Congo procéderont à une évaluation du chemin parcouru depuis le lancement dudit projet. Financé par le Canada et mis en œuvre en partenariat avec l’Institut de Recherche pour le développement (Ird), l’Unité de santé internationale du Centre Hospitalier Universitaire de Montréal (Usi-Chu Canada) et de l’équipe RENARD, le projet vise une amélioration de l’engagement des citoyens afin de rendre les systèmes de santé plus réactifs à leurs besoins à travers le développement de plateformes technologiques et le renforcement des capacités des partenaires locaux. Ainsi, au cours de cet atelier délibératif, les participants auront l’opportunité de partager les résultats comparatifs des activités de participations citoyennes pour la démocratisation et l’amélioration des systèmes de santé. Il sera question de présenter l’état d’avancement des résultats dans les trois pays d’intervention du projet ; mettre en commun les résultats du dispositif Numéro vert-SVI dans les trois pays ; partager les expériences d’activités communautaires de promotion des droits et devoirs en santé et de communication des dispositifs disponibles pour un engagement des citoyens dans le processus démocratique d’amélioration de l’accès et de l’utilisation des services de santé. Dans son intervention, la Directrice de l’Unité de santé internationale, Karina Dubois-Nguyen s’est réjouie de la mobilisation autour de cet atelier avant de souligner que le projet vise à positionner des données probantes comme le socle des politiques publiques en santé. Elle a, par ailleurs évoqué le défi de transfert de connaissances pour une pérennisation des acquis. Pour le Représentant résident de l’Ird, Florent Engelman, le projet TOPICs est en parfaite adéquation avec de nombreuses thématiques développées par l’Ird au Bénin. Il a salué la pertinence de l’initiative tout en se disant convaincu que ce projet impactera l’accès aux soins dans les pays bénéficiaires. Quant à la représentante du ministre de la santé, elle a fait savoir qu’à travers le projet, la technologie peut être utilisée pour améliorer non seulement la qualité des prestations mais aussi la gouvernance du secteur de la santé. A l’en croire, malgré les difficultés, des résultats probants ont été enregistrés au Bénin. Faut-il le préciser, le projet est porté au Bénin par le Centre de recherche pour la reproduction humaine et la démographie (Cerrhud) ; au Burkina Faso par l’Ong Action-gouvernance-interaction-renforcement (Agir-Sd) et au Congo par le Réseau national des Ong pour le développement de la femme (Renadef). Selon Valéry Ridde du comité de pilotage, le projet permet, dans une démarche recherche-action, de déployer des plateformes technologiques et de renforcer les capacités des partenaires. Le projet contribuera, selon le chercheur, à l’effectivité de la couverture sanitaire universelle.

 

Aziz BADAROU

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site utilise les cookies pour améliorer votre expérience. Êtes-vous d'accord ? Vous pourrez le désactiver à tout moment. Accepter Lire la suite