Projection foraine dans le Zou: Les impacts de la gestion du pouvoir à la loupe

499

Get real time updates directly on you device, subscribe now.

 »Les messagers de la rupture » ont initié, en faveur des populations du département du Zou, des séances de projection foraines pour les entretenir sur les différentes réalisations bénéficiées du pouvoir au cours du dernier quinquennat. Ce fut également l’occasion pour eux d’attirer leur attention sur les méfaits du Coronavirus. Après les arrondissements de Sèhoun, d’Agbokpa, c’est le tour de Vidolé, dans la Commune d’Abomey,  de suivre cette projection foraine. C’était le samedi 13 février dernier, en présence de Alaster Alinsato accompagné d’autres  cadres porteurs de l’initiative.

 

Rallier les indécis et les incrédules à la cause du développement commun du département du Zou. C’est l’objectif primordial qui sous-tend la projection foraine, une initiative des messagers de la rupture. Selon   Achille Gbèwou, membre actif de ladite organisation, elle a été prise suite à la tournée de reddition de compte effectuée par le chef de l’Etat afin d’informer ceux qui n’avaient pas la chance de prendre part à cette rencontre des acquis du pouvoir de la rupture. La projection foraine est la meilleure  trouvaille pour toucher la sensibilité des populations parce qu’elle retrace les faits réels et les réalisations concrètes vérifiables sur le terrain. Après une évaluation faite, Gilles Agbozo, enseignant, natif d’Abomey,  a fait remarquer que  toutes les communes du Zou ont pratiquement  bénéficié du Programme d’action du Gouvernement. Il en veut pour preuve, le projet asphaltage, le bitumage et l’aménagement de la route Toffo-Lolo-Agbangnizoun-Abomey-Djidja et le projet de renforcement du système d’alimentation en eau potable qui sont des projets transversaux à plusieurs communes. Même appréciation du côté de Irène Ahouissou, participante qui estime qu’il faut maintenir la dynamique.  Roland Ahouissou, aussi membre de l’organisation a, pour sa part, mis l’accent sur les dispositions prises pour préserver leurs invités de la pandémie du Coronavirus. D’après ses propos, des masques ont été distribuées à tous ceux qui sont venus. Les autres gestes barrières ont été respectés. Cependant, beaucoup, après quelques minutes de port, ils enlèvent le masque sous prétexte qu’ils sont essoufflés. A ceux-là, ils leur demandent de faire un effort pour respecter les mesures sanitaires recommandées par les autorités car « le mal est bel et bien dans la cité et sévit » a-t-il prévenu.

 

Fernand Kinmahou  

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site utilise les cookies pour améliorer votre expérience. Êtes-vous d'accord ? Vous pourrez le désactiver à tout moment. Accepter Lire la suite