Présidentielle 2021/Dernier jour chargé hier à la Céna: Une vingtaine de dossiers enregistrés

1 114

Get real time updates directly on you device, subscribe now.

Ce jeudi 4 février 2021, dernier jour du dépôt des dossiers de candidature, dans le cadre de la présidentielle d’avril 2021, la Commission électorale nationale autonome (Céna) a connu un ballet de candidats venus se faire enregistrer, en vue de prendre part au scrutin. Une vingtaine de duos et singletons aux candidatures diverses et variées, se sont lancé le défi de la conquête du fauteuil présidentiel remis en jeu après un premier mandat de 5 ans assuré par Patrice Talon.

 

Comme on pouvait s’y attendre, le dernier jour du dépôt des dossiers n’était pas du tout repos pour Emmanuel Tiando et les autres commissaires. La commission électorale nationale autonome a connu l’affluence des grands jours. Après les quatre candidatures enregistrées depuis le lancement du dépôt, notamment celles de Patrice Ago Simènou (candidat indépendant), Galiou Soglo (candidat indépendant), le Pasteur Victorin Denonwoema  (candidat indépendant) et son colistier le Révérend Florentin Dovonou  et le duo Fcbe composé de Alassane Soumanou et Paul Hounkpè, la Commission électorale nationale autonome  a enregistré une cinquième déclaration de candidature pour l’élection présidentielle, hier dans la matinée. Venu en singleton, Ahounou Eudes Houessou est le cinquième candidat enregistré par l’institution en charge de l’organisation des élections au Bénin.  Il sera suivi de la première candidature féminine. Françoise Hounsou Baïdo du parti  ‘’Régime de Grâce’’,  s’est présentée à la Céna sans son colistier comme l’exigent les lois électorales. A cette liste de candidats dont aucune information sur la détention ou non de parrains n’a futé, se sont ajoutés bien d’autres. Nathanaël Koty et son colistier Mohamed Aboudou se sont  eux aussi présentés à la Céna, pour remplir les formalités d’enregistrement de déclaration de candidature. Il en est de même du juriste gestionnaire d’entreprise et spécialiste en communication politique, Yannick Emmanuel Dossou apparu en compagnie de sa colistière Flora Tiando. Il sera suivi de Brice Mensah. Irénée Agossa s’était également présenté à la Céna avec son colistier. En dépit de la mesure de suspension par son parti Les Démocrates, qui pèse sur sa personne, l’ancien directeur général de la Sonacop est arrivé au siège de la commission électorale pour le dépôt de sa candidature. Irénée Agossa est le colistier de Corentin Kohoué. Le processus d’enregistrement des candidatures s’est poursuivi  à la Commission électorale nationale autonome avec Yacoubou Bio Sawé du parti « Les Démocrates » de l’ancien président Boni Yayi. Son colistier est Mohamed Paul Tossa. Brice Fifonsi Mensah et son colistier Kokou Houngbédji ; d’Alméida Samson Koffi et son colistier Aboubacar Gomina ;  Samuel Batcho, ancien coordonnateur du Millenium Challenge account (Mca-Bénin) et ancien directeur du Port autonome de Cotonou, et son colistier Affagnon Télesphore, Daniel Edah et sa colistière Ouorou Sidi,  Jacob Fidégnon et son colistier Soumanou Toléba, du parti Fcdb et Djèhoué Perpétus (candidat indépendant), sont tous également dans la course pour la prochaine présidentielle.

Des sans parrains déclarés

Eux ils ne veulent pas quémander de parrains, quand bien même ils ont déposé leurs dossiers de candidature. La Candidate désignée du parti « Les Démocrates » de l’ex-président Boni Yayi, Reckya Madougou était elle aussi à la Commission électorale nationale avec des leaders de la formation politique d’opposition. L’ancienne ministre de Boni Yayi était accompagnée de plusieurs responsables de la formation politique dont notamment, Patrick Djivo, son colistier, Eric Houndeté, président du parti et l’ancien député Nourénou Atchadé. Éric Houndété s’est voulu ferme dans sa démarche : « Nous avons dit nous ne quémandons pas le parrainage parce qu’il n’est pas juste ; ensuite nous avons observé et nous avons dit que même si on nous le donnait, nous ne le prendrions pas parce que ce n’est à ceux de la majorité de sélectionner leurs compétiteurs », a indiqué Eric Houndeté qui a saisi l’opportunité pour exiger à nouveau, le respect des décisions de la Cour africaine des droits de l’Homme et des peuples. Il sera épaulé par Reckya Madougou, candidate du parti «  C’est un grand jour pour notre pays. Nous avons bravé la peur. Mais le parti « Les Démocrates » a tenu bon. Nous sommes ici pour démontrer que nous voulons aller aux élections et les remporter pour peu que le jeu soit transparent », a-t-elle laissé entendre.

Joël Aivo et Moise Kérékou, le duo du Front pour la restauration de la démocratie s’inscrivent dans la même logique que ‘’Les Démocrates ». Visiblement, le professeur de droit constitutionnel et  l’ambassadeur du Bénin en Turquie sous l’ancien président Boni Yayi ne veulent guère aller présenter leur projet de société aux deux partis soutenant le chef de l’État, pour obtenir l’onction de leurs élus. « Nous nous sommes portés à la Céna parce que nous sommes porteurs d’un projet. Nous nous sommes proposé d’ouvrir un chemin pour les Béninois… Nous sommes persuadés que nous serions sur la liste de départ pour la prochaine élection…Nous avons décidé de continuer dans la dynamique d’ensemble lancée par le front pour la Restauration de la Démocratie », a déclaré Joël Aïvo.

Les probables challengers

Si certains duos de candidats n’admettent pas l’idée de marchandage de parrains pour le dépôt de leurs dossiers, le Duo  Talon-Talata est presque assuré de disposer de parrains, conformément aux lois électorales. En l’absence de Patrice Talon hier,  sa colistière Talata Zimé Yérima, suivie de ses ministres et des membres du BR et de l’UP sont  allés déposer leur dossier de candidature à la Commission électorale nationale autonome (Céna). Le même scénario devrait s’observer chez le duo, Djimba-Hounkpè qui ayant déposé leur dossier mercredi, et disposant de quelques élus communaux,  pourraient combler le gap avec l’appui des élus du pouvoir.

Les yeux sont désormais tournés vers le 10 février. Date à laquelle la Céna va faire le tri afin de situer les uns et les autres sur les duos de candidats retenus pour prendre part à l’élection.

 

Récapitulatif des duos du lundi au jeudi.

Lundi :

1- Patrice SIMENOU AGO

2- Ganiou Soglo

Mardi : aucune candidature.

Mercredi :

 3-Alassane Djimba SOUMANOU et Paul Hounkpè :

4- : Le Pasteur Victorin DENONWOEMA et Florentin DOVONON

5- : Eudes Aoulou HOUESSOU (sans colistier)

6- : Françoise Hounsou Gbayido (sans colistier)

Jeudi :

7- Daniel Edah et Christine Sidi Ouorou

8- Rekya Madougou et Patrick Djivo

9- Patrice Talon et Mariam Chabi Talata Zime

10- Lucien Kinninnon et Gabriel Ajavon

11- Jacob Fidégnon et Soumanou Toleba

12- Frédéric Joël AIVO et Moïse KEREKOU l

13- Brice Fifonsi MENSAH et Kokou Houngbédji

14- Nathanaël Koty et Mohamed ABDOU BIO

15- Samson Koffi d’Almeida et Aboubacar Gomina

16- Yannick Dossou et Soumatori Carine Flora Tiando

17-Corentin Cohoué  et Irenée AGOSSA

18- Yacoubou Bio SAWE et Mohamed Paul TOSSA

19- Samuel BATCHO et  Télésphore AFFAGNON

20 – Perpetus Djehoue (sans colistier)

 

Th. A.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site utilise les cookies pour améliorer votre expérience. Êtes-vous d'accord ? Vous pourrez le désactiver à tout moment. Accepter Lire la suite