Présidentielle 2021: Ces ‘’voix’’ légales indécises

2 182

Get real time updates directly on you device, subscribe now.

La Commission électorale nationale autonome (Céna) enregistre depuis ce lundi 1er février 2021, les dossiers des candidats aux postes de Président et de Vice-président pour le compte de la Présidentielle dont le 1er tour est prévu pour le 11 avril 2021. Des partis politiques légalement constitués après la réforme du système partisan, 5 ont porté leur choix sur le chef de l’Etat Patrice Talon. Il s’agit des partis Union progressiste (Up), Bloc républicain (Br), Mouvement des élites engagées pour l’émancipation du Bénin (Moele-Bénin), Parti du renouveau démocratique (Prd), Union démocratique pour un Bénin nouveau (Udbn). A ces partis se réclamant de la Mouvance présidentielle s’ajoutent la Force cauri pour un Bénin émergent qui a désigné son duo et qui, depuis hier, a rempli les formalités de déclarations de candidatures à la Céna. Du côté Des Démocrates, l’accouchement a été difficile. Les noms de Reckya  Madougou et Eric Houndété avaient circulé. Mais aux dernières nouvelles, c’est Patrick Djivo qui serait retenu au poste de Vice-Président et Reckya Madougou au poste de Président.

 

Alors qu’on connait plus ou moins la position de ces partis, c’est motus bouche cousue par contre chez d’autres. A moins de 24h de la clôture du dépôt des dossiers de candidatures, aucun son de cloche ne vient des partis Restaurer l’espoir (Re) de Candide Azannaï, Mouvement populaire de libération (Mpl) de Sabi Sira Korogoné, Dynamique unitaire pour la démocratie et le développement (Dud) de Valentin Houdé, Parti politique la Flamme renouvelée (Pfr) de Gabriel Ajavon, Parti pour l’engagement et la relève (Per) de Nathanaël Koty et Grande solidarité républicaine (Gsr) de Antoine Guédou Vissétogbé. Tous ces partis régulièrement constitués  se sont, jusque-là, délibérément mis en marge de cette échéance majeure. Si pour Candide Azannaï la logique voudrait qu’aucun parti se réclamant de l’Opposition n’aille à ces élections, ce n’est pas le cas de Valentin Houdé dont le parti est membre du Front pour la restauration de la démocratie, tout comme le Gsr de Antoine Guédou Vissétogbé. Attendent-ils la désignation du duo des Démocrates avant de se prononcer ? Aux dernières nouvelles, il se pourrait que le président d’honneur du Per, Nathanaël Koty fasse aujourd’hui le déplacement à la Céna pour déposer son dossier et celui de son colistier.

 

M.M

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site utilise les cookies pour améliorer votre expérience. Êtes-vous d'accord ? Vous pourrez le désactiver à tout moment. Accepter Lire la suite