Accidents mortels sur nos routes: Des conducteurs d’Ebomaf en prison

2 492

Get real time updates directly on you device, subscribe now.

Accusés d’être à l’origine de graves accidents ayant occasionné la mort de plusieurs personnes ces derniers jours, des conducteurs de camions de l’entreprise Ebomaf séjournent derrière les barreaux. En effet, outre les deux conducteurs de camions mis sous mandat de dépôt jeudi, 21 janvier dernier pour homicide involontaire et excès de vitesse, un autre conducteur de la société Ebomaf a été placé sous mandat de dépôt ce lundi, 26 janvier 2021.  Impliqué dans un accident de circulation il y a quelques jours à Abomey-Calavi, ce dernier a comparu devant le Procureur de la République près le tribunal d’Abomey-Calavi. Il serait responsable de l’accident du 18 janvier 2021 à Abomey-Calavi. Un accident qui a coûté la vie à deux femmes mortes sous les roues d’un des camions de la société. Faut-il le rappeler, des camions de la société avaient occasionné la mort de quatre personnes en 24h. A Togba, Hêvié et Arconville, dans la commune d’Abomey-Calavi, les camions de l’entreprise en charge du chantier de construction  de la voie Calavi Kpota-Togba ont fait 4 victimes en 24h. Dimanche 17 janvier 2021, sur le tronçon carrefour Tokan-Aïtchedji,  une jeune fille transportée sur une moto a été tuée, après qu’un camion appartenant à cette société a percuté la moto transportant la victime. Ce même dimanche, c’est  un homme qui a péri  à Hêvié toujours sous les roues d’un camion de cette société.  Lundi 18 janvier, c’est une femme qui a été fauchée sur le coup au Carrefour Arconville par l’un des mêmes camions de la société. Une autre femme enceinte évacuée à l’hôpital dans un état critique aurait succombé à ses blessures.

 

- Advertisement -

A.B

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site utilise les cookies pour améliorer votre expérience. Êtes-vous d'accord ? Vous pourrez le désactiver à tout moment. Accepter Lire la suite