Vernissage et exposition-vente à la maison de la culture de Parakou: Adramane Boyi, une virtuose de l’art plastique

666

Get real time updates directly on you device, subscribe now.

La maison de la culture et du tourisme a abrité, vendredi 22 janvier 2021, la cérémonie de vernissage et exposition-vente des tableaux de l’artiste plasticien Adramane Boyi.

 

En présence du maire, des acteurs culturels, des étudiants et amoureux du dessin, cette exposition avait pour objectif d’apporter aux habitants de la cité des koburu un autre regard sur la création artistique et les inciter à découvrir et à partager leur passion.

« La présente exposition-vente se déroule à une période critique au regard d’une hausse des contaminations, le département du Borgou n’étant pas en marge ; c’est pourquoi je vous recommande vivement l’observance stricte des gestes barrières contre la pandémie du Covid-19 », a  martelé le maire Inoussa Chabi Zimé avant de poursuivre que le talent de Adramane Boyi témoigne de la richesse de sa création plastique et qu’en favorisant la tenue de cette exposition-vente, la maison de la culture et du tourisme participe au rayonnement culturel de la ville. Il ajoute que la mairie se doit de soutenir et développer l’éducation artistique pour les jeunes et moins jeunes. « Il n’y a pas d’âge dans ce domaine », a-t-il indiqué avant de rassurer sa croyance en la force de la culture pour affermir les liens de fraternité entre les générations.

Selon Marcel Bio Bonaventure Orou Fico, directeur de la maison de la culture et du tourisme, cette exposition, qui prendra fin le 05 février 2021, est la toute première activité qu’organise cette maison au cours de cette nouvelle année 2021. Ce vernissage donne suite à une visite guidée de l’exposition en présence de l’artiste et ceci permettra aux visiteurs désireux d’avoir leur portrait de le commander ou aussi d’acheter les tableaux.

- Advertisement -

«Je savais que j’avais un talent caché dans l’art alors, en l’espace de dix mois je me suis mis au travail pour parfaire mon talent, j’ai travaillé dur, je me suis inspiré du Président rwandais qui disait ‘’travailler dur jusqu’à ce que ça vous fasse mal;  puisque la pauvreté fait plus mal que le travail’’ Je me sens jeune, brave et mon objectif en faisant le dessin est de conquérir le monde entier à l’image de Pablo Picasso ».

Adramane Boyi, l’artiste exposant est un peintre portraitiste autodidacte, il soutient que son exposition est classée dans la catégorie de la peinture figurative. « C’est vrai que tout le monde peut ne pas facilement se procurer un tableau mais, il faut savoir que la conception d’un tableau, c’est des nuits blanches remplies de déceptions, des jours, des mois de travail, c’est également des moments de joies. Un tableau d’art n’est pas un objet, c’est aussi un morceau de cœur, une partie de l’artiste.

« Je tire mon inspiration à travers une grande thématique qu’est la déception, j’ai connu la déception en amour, financièrement et aussi le manque d’accompagnement des parents»

Ce jeune aux talents inouïs lance un appel à l’endroit des autorités, des personnes de bonne volonté et même des parents, a-t-il dit. « J’ai premièrement besoin de leur bénédiction et prière ensuite j’envisage continuer des études professionnelles de l’art au Ghana, je demande aux bonnes volontés de m’accompagner »

 

Fayçal DRAMANE (Stag.)

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site utilise les cookies pour améliorer votre expérience. Êtes-vous d'accord ? Vous pourrez le désactiver à tout moment. Accepter Lire la suite