Borgou/1ère conférence administrative départementale de 2021: La Covid-19 et le Lassa au menu des échanges

630

Get real time updates directly on you device, subscribe now.

 Les membres de la conférence administrative départementale du Borgou (CAD) ont tenu hier, mercredi 20 Janvier 2021, leur première réunion pour le compte de l’année 2021 sous la présidence effective du préfet du Borgou, Djibril Mama Cissé. Les directeurs et chefs des services déconcentrés de l’Etat ont échangé principalement autour du renforcement des mesures de lutte contre la pandémie de la Covid19 et de la fièvre hémorragique à virus Lassa dont un cas a été détecté dans la commune de Parakou.

 

 Ibrahim Mama Cissé directeur départemental de la santé du Borgou a, dans une communication, présenté la situation de la fièvre hémorragique à virus Lassa et du Coronavirus aux membres de la CAD. Il ressort de son exposé que le département du Borgou a connu deux différents épisodes de la fièvre hémorragique à virus Lassa avec la précision qu’il s’agit des cas non autochtones. Les deux épisodes ont été enregistrés en Février 2020 et en décembre 2020. Il a rappelé que pendant le premier épisode qui s’étend du 17 Février au 09 Mars 2020, 04 cas confirmés ont été enregistrés avec 01 décès, 34 contacts recensés et suivis parmi lesquels, il a été détecté 03 cas confirmés provenant du Nigéria. Tandis que pour ce qui est de la situation de la Covid19, il a été constaté un relâchement total du respect des mesures barrières par les populations, a regretté le directeur départemental de la santé. Selon Ibrahim Mama Cissé, ce relâchement est à la base de la flambée des cas dans le Borgou ces derniers jours. A la date du 16 Janvier 2021, on dénombre 85 cas de Covid19 dans le Borgou parmi lesquels 67 sont guéris, douze décès provenant des autres départements du Nord-Bénin et 07 cas en hospitalisation à l’Hôpital d’instruction des armées (HIA). Il a précisé que sur les 85 cas 52 proviennent du Borgou, 24 de l’Alibori, 08 de l’Atacora et 01 de la Donga pour un total global de 1008 cas confondus (TDR et PCR). Face à ce tableau critique, la direction départementale de la santé a mené des actions de riposte. Il s’agit de l’activation de la plateforme de suivi de la pandémie dans le département, la définition des actions à mener et le respect des mesures barrières comme le confinement, l’isolement ou la mise en quarantaine. Pour une riposte de qualité afin de limiter la propagation du Coronavirus, le directeur départemental de la santé a sollicité l’adhésion et l’implication de tous les acteurs à divers niveaux avec en tête le préfet du Borgou, car la situation devient inquiétante. L’option de la répression n’est pas à écarter, a estimé Ibrahim Mama Cissé.

- Advertisement -

Point de la mise en œuvre du recensement national agricole dans le Borgou et le point des activités des services déconcentrés de l’Etat sont les deux autres communications inscrites à l’ordre du jour de la CAD.

Le préfet Djibril Mama Cissé, à l’entame de la réunion, a présenté ses vœux les meilleurs aux membres de la CAD et a souhaité une franche collaboration et la proposition des thématiques de qualité afin de faire de la CAD, un instrument de prise de décisions pertinentes pour relever les défis de développement du département du Borgou. En ce qui concerne la situation de la pandémie de la COVID19, le préfet a exhorté la population au respect des mesures barrières. Il a indiqué que la sensibilisation va se poursuivre mais si la population continue sa rébellion, la répression va s’imposer. L’implication des élus locaux dans cette lutte est capitale, a indiqué Djibril Mama Cissé. Pour lui, il faut une synergie d’actions de tout le monde pour une lutte efficace contre ce mal qui gagne malheureusement du terrain depuis quelque temps dans le département du Borgou.

 

Albérique HOUNDJO (Br Borgou-Alibori)

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site utilise les cookies pour améliorer votre expérience. Êtes-vous d'accord ? Vous pourrez le désactiver à tout moment. Accepter Lire la suite