Accidents mortels sur les routes en chantier: Des mesures pour enrayer le mal

786

Get real time updates directly on you device, subscribe now.

Face à la recrudescence des accidents mortels sur les routes en chantier à Abomey-Calavi, le ministre des infrastructures et des transports Hervé Hêhomey a tenu hier, mardi 19 janvier 2021, une séance d’échanges avec les responsables de Ebomaf, chargée de l’exécution des travaux de construction de la voie Calavi-Kpota-Houèdo-Hêvié-Cococodji. Rencontre au cours de laquelle, plusieurs mesures ont été prises.

 

– tout conducteur d’engin doit avoir au moins sept (7) ans d’expérience professionnelle avec un permis non dormant ;

-tout conducteur de véhicule auteur de cas d’accidents doit être immédiatement viré par l’entreprise Ebomaf;

-le Centre National de Securité Routière (CNSR) est chargé du contrôle et du respect des vitesses maximales sur tout le chantier et les voies d’emprunt avec la contribution de la Police républicaine, qui dispose des radars de surveillance ;

- Advertisement -

-Sur le chantier et les voies d’emprunt, la vitesse maximale est limitée à 30 Km/h ;

-l’Agence Nationale des Transports Terrestres est chargée de la vérification de l’authenticité de tous les permis de conduire. Elle doit s’assurer que le détenteur du permis de conduire en est le propriétaire ;

-la Mission de contrôle du chantier est chargée de faire respecter les mesures de signalisation sur tout le chantier.

Ce sont là, les décisions prises par le ministre Hervé Hêhomey, à l’issue de la séance d’échange élargie au Maire d’Abomey-Calavi Angelo Ahouandjinou, la police républicaine, des députés et des cadres du ministère des infrastructures et des transports. Ces mesures qui visent à enrayer le sinistre sont le fruit d’un diagnostic des causes des accidents mortels répétés dont sont responsables les camions Ebomaf. Selon les propos du Ministre des Infrastructures et des Transports, ces mesures seront bientôt élargies à toutes les entreprises exécutant des chantiers routiers lancés par le Gouvernement, sur toute l’étendue du territoire national.  Dorénavant, l’imprudence et l’indélicatesse des conducteurs de véhicule de l’entreprise Ebomaf, seront sanctionnées.

 

M.M

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site utilise les cookies pour améliorer votre expérience. Êtes-vous d'accord ? Vous pourrez le désactiver à tout moment. Accepter Lire la suite