Présidentielle 2021/ Flou à propos du colistier du chef de l’État: Le Vice-président, un choix apparemment difficile pour Talon et sa mouvance

1 351

Get real time updates directly on you device, subscribe now.

A quelques mois de la présidentielle d’avril 2021, alors que Patrice Talon a déjà déclaré sa candidature pour un second mandat, motus par contre sur l’identité de son colistier. L’envie de la multitude de partis le soutenant à s’adjuger de ce poste et son intérêt lui-même d’en opérer un choix consensuel pourraient être les causes majeures de ce mystère, qui ne saurait encore durer. 

 

 Patrice Talon est candidat ! C’est désormais officiel et clair dans la tête des béninois. Après avoir laissé planer le doute sur son éventuel candidature pour un second mandat, le chef de l’Etat a fini par lever l’équivoque. « Je serai candidat pour défendre la démocratie, nos libertés et la bonne gouvernance (…). Rien que pour rendre durable la bonne gouvernance jusqu’à ce que cela soit un acquis pour chacun et pour tous, je resterai dans la dynamique », a-t-il annoncé à Adjohoun, dernière étape de sa tournée, vendredi 15 janvier 2021. Même s’il a attendu tout ce temps pour lever le voile après avoir promis un mandat unique, bon nombre de citoyens savaient déjà que l’actuel locataire de la Marina allait aviser dans le sens du oui. Alors que les textes prévoient désormais un poste de Vice-président, aucune information ne filtre pour l’heure, à propos de celui ou celle-là, qui devra former le duo avec Patrice Talon. En parcourant les 77 Communes du pays, le Président de la République dans tous ses discours et commentaires, n’a laissé filtrer aucun signe ni indice, sur son colistier. Même les quelques rumeurs qui circulent sur le sujet, sont loin d’être précises. Au cours de leurs sessions, conseils ou réunions pour désigner le Chef de l’Etat comme candidat, aucun des partis soutenant la candidature de Patrice Talon à savoir l’Udbn, Moele Bénin, le Br ou l’Up ; n’a daigné se pencher convenablement sur le cas du Vice-président qu’ils proposent. L’Up qui a semblé aborder la question, lors de la session extraordinaire de son bureau politique élargie, a juste annoncé que le parti discutera avec les autres forces de la mouvance, pour proposer un béninois au chef de l’Etat à ce poste. Ainsi, il est évident que ces partis, malgré la force de certains de parrainer leur candidat, éprouvent une certaine difficulté au niveau du poste de Vice-président. Sachant que ces formations politiques sont représentées au parlement et dans le communes ou non, aiguisent tous leur appétit pour ce poste, le choix d’un colistier devrait être le deuxième acte, après celui du choix du candidat Patrice Talon. De par cette attitude et vu le silence du chef de l’Etat lui-même sur cette personne choisie, c’est clair que la stratégie qu’ils visent est d’en arriver à un choix unique et ce, de commun accord. Seulement, l’on devra se demander si Patrice Talon ira dans la direction choisie par ces partis politiques, acquis à sa cause. Par crainte de vexer certains au détriment d’autres, le chantre de la Rupture et du Nouveau départ n’envisagera-il pas de choisir un allogène comme Vice-président ? Tant que la loi l’y autorise, tout est possible. Mais ce qu’il convient de noter en attendant que les donnes ne changent, c’est que le choix de ce Vice-président n’est apparemment pas une simple équation pour la mouvance et son chef.

 

Un mythe qui ne saurait encore durer… 

Si celui ou celle qui sera désigné(e) au poste de Vice-président(e) pour former le duo à l’élection présidentielle du 11 avril 2021 n’est pas encore officiellement connu(e), cela ne saurait tarder. En effet, d’après le calendrier de la Commission électorale nationale autonome (Cena), l’enregistrement des déclarations de candidatures débutera le 1er février. Quant à la publication de la liste provisoire des candidats, elle commencera le 10 février. Ce qui suppose que l’on aura une idée de ce béninois, au cours de l’une de ces activités de la Cena. Ou peut-être que Patrice Talon le dévoilera lui-même, le jour de son éventuelle déclaration officielle de candidature. L’un dans l’autre, beaucoup l’attendent à ce niveau.

 

J.G

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site utilise les cookies pour améliorer votre expérience. Êtes-vous d'accord ? Vous pourrez le désactiver à tout moment. Accepter Lire la suite