Elections professionnelles: Du soutien à l’Uac pour la Csa-Bénin

504

Get real time updates directly on you device, subscribe now.

(La Csa-Bénin a tenu son 40ème Conseil confédéral)

Encore quelques jours seulement et les partenaires sociaux seront appelés à désigner les centrales et confédérations syndicales les plus représentatives. Les élections professionnelles sont projetées pour ce dimanche, 24 janvier 2021 sur toute l’étendue du territoire national. Et la Confédération des syndicats autonomes (Csa-Bénin) peut compter sur du soutien de taille à l’Université d’Abomey-Calavi. Conduite par le secrétaire général Anselme Amoussou, une délégation de la Csa-Bénin était jeudi dernier sur le campus d’Abomey-Calavi pour partager sa vision avec les travailleurs du Centre des œuvres universitaires et sociales (Cous) et le personnel administratif de l’Uac. Dans son intervention, le secrétaire général de la Csa-Bénin, Anselme Amoussou, a présenté l’historique des élections professionnelles syndicales, le mécanisme mis en place pour solutionner les doléances des travailleurs, et le mode de vote qui sera différent de celui des deux élections précédentes. Il a, par ailleurs, évoqué des actions fortes menées au cours de sa mandature afin de « construire une Csa-Bénin forte, représentative et crédible qui fonde son action sur le respect des textes, les principes de démocratie, la promotion du dialogue social, de la négociation, du travail décent, du genre et des stratégies innovantes de lutte ». A l’en croire, la Csa-Bénin a réussi à combler les attentes malgré les obstacles pour impacter le syndicalisme béninois. Selon le jeune leader syndical, il est clair que le discours qui était celui de la Csa est devenu aujourd’hui le discours commun de presque toutes les organisations syndicales.  « C’est une reconnaissance du leadership de notre confédération dans le sens de la réforme de l’action syndicale. Le résultat dont je suis le plus fier demeure cette proximité créée et entretenue avec les militantes et militants que nous avons rendus progressivement fiers de leur identité syndicale » s’est réjoui Anselme Aamoussou. Et de poursuivre « au plan régional et international, la CSA-Bénin s’est hissée à des niveaux rarement atteints par le syndicalisme béninois…Je voudrais dire aux camarades du COUS et de l’UAC que ce qui nous arrive dans le syndicalisme béninois est une étape qui peut déboucher sur des changements qualitatifs si nous savons réagir comme des battants. Les lois qui ont été votées et promulguées qui mettent en péril des acquis importants sont le résultat du rapport de forces du moment. Nous avons le devoir de faire l’introspection nécessaire pour faire basculer ledit rapport de forces en faveur du pouvoir social. C’est l’un des enjeux de cette troisième édition des élections professionnelles. Nous n’avons pas le droit de nous tromper de combat ni de nous tromper dans notre choix. Le temps du syndicalisme indécemment politique et totalement nuisible aux intérêts des travailleurs est révolu avec la CSA-Bénin ». Des travailleurs du Cous au personnel administratif de l’Uac, tous ont salué la vision de la centrale syndicale. Du soutien de taille pour la Csa-Bénin à quelques jours seulement des élections professionnelles prévues pour se dérouler dimanche prochain…

- Advertisement -

La Csa-Bénin tient son 40ème Conseil confédéral…

Malgré l’imminence des élections professionnelles et les descentes sur le terrain pour rencontrer les bases, le bureau directeur de la Csa-Bénin a tenu vendredi, 15 janvier 2021, son 40ème Conseil confédéral à la Bourse du travail à Cotonou. Ceci, conformément aux dispositions statutaires régissant la Confédération. Une assise marquée par la présente effective des représentants de tous les syndicats de base de tous les secteurs et les représentants de tous les organes techniques de la confédération. « Ce conseil confédéral qui se tient malgré l’actualité syndicale électorale est le signe que notre organisation syndicale est résolument engagée dans le respect des textes et le respect pour les militantes et militantes », a fait savoir le secrétaire général de la Csa-Bénin, Anselme Amoussou. Notons qu’au cours des travaux, il a été procédé à l’examen et adoption des rapports d’activités et des rapports financiers pour le compte de l’exercice 2020 puis le vote du budget exercice 2021. Un signal fort, preuve de l’attachement de la Confédération au respect strict des textes.

 

Aziz BADAROU

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site utilise les cookies pour améliorer votre expérience. Êtes-vous d'accord ? Vous pourrez le désactiver à tout moment. Accepter Lire la suite