Fermeture des orphelinats pour défaut de conformité: Quid du sort des pensionnaires…

1 104

Get real time updates directly on you device, subscribe now.

Depuis quelques jours, le gouvernement a entrepris l’opération d’assainissement des Centres d’accueil et de protection des enfants. Ainsi, plusieurs orphelinats sont menacés de fermeture pour défaut de conformité. Si l’initiative est la bienvenue, selon certains, il importe, par ailleurs, de s’inquiéter quant au sort réservé aux pensionnaires des orphelinats fermés.

 

L’orphelinat dénommé « Cité des Enfants » de la Fondation universelle pour la paix et le développement (Fupd), sis à Takon, dans la commune de Sakété, est mis sous scellé depuis ce mercredi 13 janvier 2021. En effet, conformément aux exigences du Décret N° 2012-416 du 06 Novembre 2012, il est mis fin aux activités de cet orphelinat jusqu’à nouvel ordre. A en croire les autorités béninoises, malgré les recommandations, avertissements et mises en garde faits par les services compétents de l’Etat, des promoteurs continuent de résister à se conformer. C’est dans l’optique de contraindre les promoteurs de ces centres d’accueil à se conformer aux textes en vigueur que la ministre des affaires sociales, Véronique Tognifode, le Garde des sceaux, ministre de la justice et de la législation et des éléments de la police républicaine ont effectué une première descente dans le département du Plateau pour mettre  sous scellé l’orphelinat « Cité des enfants ». Ceci, conformément aux exigences du Décret N° 2012-416 du 06 Novembre 2012. L’occasion pour la ministre des affaires sociale de rappeler les différentes démarches menées depuis l’étape d’inspection, de la vérification jusqu’à la fermeture avant de rassurer des dispositions prises pour une meilleure prise en charge des pensionnaires de l’orphelinat…

Ne pas sceller le sort des orphelins! 

Des orphelinats seront fermés car selon le ministre des affaires sociales, plusieurs centres de protection se retrouvent ciblés et seront incessamment mis sous scellés pour défaut de conformité. La plus grande inquiétude reste liée au sort réservé aux orphelins qui devront, soit changer de cadre de vie ou se retrouver à la rue. En effet, si les pensionnaires du centre « la cité des enfants » ont été transférés dans un autre centre, il faudra surtout s’assurer que le nouveau centre d’accueil dispose des conditions requises pour les accueillir. Plus important, quelles sont les mesures d’accompagnement du gouvernement aux nouveaux centres d’accueil? La question mérite d’être posée étant donné que la plupart des orphelinats fonctionnent grâce aux dons, aux appuis des partenaires nationaux et internationaux. Des dons et appuis qui ne sont toujours pas disponibles pour une meilleure prise en charge des orphelins. Alors que les effectifs vont sans doute s’accroître dans les nouveaux centres d’accueil à un moment où l’on ne s’y attendait pas et surtout avec cette période critique de crise sanitaire et les conséquences économiques y afférentes, le gouvernement devra prendre des mesures subséquentes pour ne pas sceller, dans le même temps, le sort des orphelins. Si, selon l’autorité ministérielle, « la protection de l’enfant est un secteur qui tient à cœur au Gouvernement du Président Patrice Talon», il faudra matérialiser la volonté par des actes concrets susceptibles de garantir une meilleure prise en charge des victimes de l’opération d’assainissement. Notons que les promoteurs des orphelinats fermés pour défaut de conformité sont exposés à des sanctions pénales, selon le Garde des sceaux.

 

A.B

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site utilise les cookies pour améliorer votre expérience. Êtes-vous d'accord ? Vous pourrez le désactiver à tout moment. Accepter Lire la suite