Candidature à la Présidentielle 2021: L’Up donne onction à Patrice Talon

1 312

Get real time updates directly on you device, subscribe now.

(Le parti ne parrainera pas un candidat sans formation politique) 

Le Palais de la gratitude à Abomey-Calavi a abrité, samedi 16 janvier 2021, une session extraordinaire du Bureau politique de l’Union progressiste (Up). Cette  séance élargie aux élus et cadres à divers niveaux a permis au parti de désigner Patrice Talon, comme son candidat à l’élection présidentielle de 2021. Des résolutions afférentes au choix du Vice-président et au parrainage d’autres candidats par les élus du parti ont été également prises, par la même occasion. 

 

Le premier tour de la prochaine élection présidentielle au Bénin se tiendra le 11 avril 2021. Afin de s’y pencher et par conséquent de designer son duo en lice pour cette joute électorale, l’Up à travers son bureau politique élargi aux cadres et élus du parti a décidé de se donner rendez-vous. Ceci, afin de rendre public ses deux choix aux postes de candidats à la Présidence et à la Vice-présidence. Ainsi, devant Ministres, Députés, Maires, personnalités politico-administratives et cadres à divers niveaux du parti, son Président, Bruno Amoussou, dans son discours d’ouverture, a passé au peigne-fin les combats de l’Opposition d’alors au climat socio-politique d’aujourd’hui, en passant par les luttes ayant favorisé, selon lui, l’alternance de 2016. Fier des réformes qui caractérisent le fonctionnement actuel des partis politiques, Bruno Amoussou a fait savoir que l’action politique n’est plus la même dans les partis. A l’entendre donc, cette action politique a connu une évolution certaine qui ne permet plus aux responsables de faire ce qu’ils veulent. Reconnaissant cette conduite au sein de l’Up, il a rappelé la place du parti sur l’échiquier national actuel et de ce fait, appelle les uns et les autres à perpétuer cette notoriété et cette hégémonie. « Nous sommes le parti le plus important de notre pays. Ce statut ne nous autorise à aucune arrogance, ni autosatisfaction. Ce statut nous impose au contraire, la plus grande humilité, pour écouter nos compatriotes, comprendre leurs peines et rechercher constamment des moyens durables pour tracer les voies de leur mieux-être », a-t-il laissé entendre. En insistant sur les choix du parti qui, selon lui, doivent être ultimes pour le mieux vivre  des béninois, il n’a pas manqué de souhaiter aux participants, de fructueux échanges. A sa suite, Lazare Sehouéto et Dodji Amouzouvi ont entretenu l’assistance respectivement sur ‘’L’Union progressiste aujourd’hui ; constitution du parti et perspectives pour le Bénin’’ et la synthèse des travaux de l’élaboration du programme de gouvernement 2021-2026 de l’Up. Après les discours du collectif des Maires de chaque département ainsi que du représentant des Députés Up, le Bureau politique du parti s’est retiré, pour la préparation du communiqué final. Lu par Antoine Idji Kolawolé quelques instants après, ce communiqué résumait d’une part la résolution relative au choix des candidats de l’Up aux fonctions de Président et de Vice-président. En effet, sur la base plusieurs considérations dont il a fait mention dans sa lecture et qui sont à l’actif du gouvernement actuel, il fait savoir que tous les Députés et Maires Up ont opté pour le Président Patrice Talon, comme le seul candidat du parti au poste de Président pour l’élection présidentielle du 11 avril prochain. « La Direction exécutive nationale de l’Union progressiste reçoit mandat pour mener  toutes les concertations avec les autres forces politiques de la majorité présidentielle, afin d’identifier, désigner et communiquer au Président Patrice Talon le nom d’un patriote béninois engagé pour être candidat à ses côtés aux fonctions de  Vice-président de la République », déclare-t-il. Par conséquent, il invite les militants à se préparer, pour la victoire de leur candidat.

L’Up ne parrainera pas tous les autres candidats 

L’autre résolution qui a sanctionné d’autre part cette session extraordinaire, c’est le parrainage du candidat Up et des candidats allogènes à l’Up. A ce niveau, le vin est aussi tiré. Toujours à en croire Antoine Idji Kolawolé, la Direction exécutive nationale du parti donne mandat aux députés et Maires primo pour «s’assurer du parrainage des candidats de l’Union progressiste aux fonctions de Président de la République et de Vice-président de la République lors de l’élection présidentielle du 11 avril 2021, conformément au code électoral en vigueur ». Deuxio, les Députés et Maires ne sont pas autorisés à parrainer tous les autres candidats. Autrement dit, le parrainage des autres candidats par l’Up se fera avec une condition. « Inviter les Députés et les Maires élus sur les listes de l’Union progressiste à parrainer tout candidat soutenu par un parti politique ayant une existence légale », recommande ainsi la Direction exécutive nationale du parti.

 

J.G

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site utilise les cookies pour améliorer votre expérience. Êtes-vous d'accord ? Vous pourrez le désactiver à tout moment. Accepter Lire la suite