Hommage mérité au rossignol Ezin Gangnon: Le DG/Fac a enclenché les démarches

285

Get real time updates directly on you device, subscribe now.

Une forte délégation conduite par Gilbert Déou Malè, le Directeur Général des arts et de la culture, s’est rendue, mercredi 13 janvier 2021, au village natal du roi du Toba Hanyé, feu Ezin Gangnon. L’objectif, aller présenter les condoléances à la famille éplorée.

 

- Advertisement -

C’est un long cortège qui a quitté cotonou très tôt dans la matinée de ce mercredi 13 janvier 2021 pour le village de Mondji Codji chez l’artiste chanteur de  la musique traditionnelle, Ezin Gangnon. La délégation qui a à sa tête le DG/Fac Gilbert Déou Malè est allée dire les condoléances de la République à la famille de l’illustre disparu. « Si cette délégation est  venue vers vous, c’est parce que celui qui a été arraché à notre affection est reconnu par l’Etat et il milite dans un grand réseau d’artistes de la musique traditionnelle. Et l’acte de présentation de condoléances que nous sommes venu accomplir ici, le Chef de l’Etat est au courant. Et c’est d’ailleurs lui-même qui a délégué le DG/Fac et l’a mandaté pour que nous allions vers vous pour dire les condoléances de l’Etat béninois à l’endroit de cette personnalité de la musique. Et, l’autre objectif de notre déplacement est de venir nous enquérir des démarches que vous menez déjà pour l’organisation des funérailles » explique le haut conseiller de la République représentant les artistes, Kokou Claude Balogoun aux membres de la famille de Ezin Gangnon. Lesquelles explications sont confirmées par Gilbert Déou Malè qui ajoute qu’il était impérieux pour le Chef de l’Etat d’avoir des nouvelles de la suite à donner au décès du rossignol. Condition incontournable qui permettra au gouvernement de prendre les dispositions idoines pour un hommage digne du nom. « quelqu’un qui a fait preuve de patriotisme en donnant le maximum de lui-même pour son pays et ceci à travers sont art, on ne pouvait pas ne pas saluer dignement sa mémoire avec tous les honneurs qu’il faut » laisse entendre le Directeur Général du Fonds des arts et de la culture, Gilbert Déou Malè. Preuve qu’il y a espoir que la mémoire de Ezin Gangnon reçoive les honneurs dignes de son rang,  à l’instar de celle de son alter ego feu Alexandre Houndéfo alias ‘’Alokpon’’. Et c’est d’ailleurs ce qu’a réclamé à travers une chanson, Yalékpon Alokpon,  le fils d’Alokpon visité pendant le périple. « Je demande humblement aux autorités à divers niveaux de la gestion de la culture dans mon pays, de travailler d’arrache-pied pour observer les mêmes hommages à Ezin Gangnon tel que cela a été fait pour mon père ».

Teddy GANDIGBE   

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site utilise les cookies pour améliorer votre expérience. Êtes-vous d'accord ? Vous pourrez le désactiver à tout moment. Accepter Lire la suite