Impact du Covid-19 sur les ménages au Bénin: L’Insae révèle des chiffres

395

Get real time updates directly on you device, subscribe now.

L’Institut national de la statistique et de l’analyse économique (Insae) a, au terme de deux enquêtes complémentaires, révélé des statistiques liées aux impacts socio-économiques de la pandémie du Covid-19 sur les ménages au Bénin…

 

- Advertisement -

Réalisées en partie par téléphone avec l’appui de la Banque Mondiale et du Pnud, les deux enquêtes complémentaires prennent en compte chacune un échantillon de 1500 ménages et de 2361 ménages et 1254 entreprises formelles et informelles. Lesdites enquêtes ont permis à l’Insae de disposer de chiffres sur trois aspects notamment la proportion des ménages vulnérables, la proportion des entreprises vulnérables face à la crise ainsi que le niveau d’appréciation des Béninois par rapport aux mesures d’accompagnement prises par le gouvernement. Selon les statistiques, il ressort que sur l’ensemble du territoire national, 37% des ménages ont été vulnérables face à la COVID-19 ; la vulnérabilité est plus observée à l’intérieur du cordon (47% des ménages) qu’à l’extérieur (34% des ménages) ; les départements du Zou (73% des ménages) et du Mono (64% des ménages) ont été les plus vulnérables. Par ailleurs, il est à noter que “le pourcentage de ménages vulnérables varie suivant les dimensions à savoir : dimension économique (42, %), dimension alimentaire (49%), dimension environnementale (69%), dimension communautaire ou interaction sociale (23%) et dimension éducation (28%)”. De même, environ 40% des entreprises formelles (Ef)et des Unités de production informelles (Upi) ont été vulnérables à la crise liée à la pandémie de la COVID-19. Ici, l’acuité de la vulnérabilité varie selon la dimension gestion et organisation (50% des Ef et 41% des Upi); la dimension demande des facteurs (66% des Ef et 60% des Upi); la dimension production (47% des Ef et 60% des Upi); la dimension accès au marché (59% des Ef et 60% des Upi); la dimension finance et trésorerie (60% des Ef et 59% des Upi). Quant au volet “emploi”, les enquêtes révèlent que  37,7% des entreprises formelles enquêtées ont eu recours au chômage technique pour faire face aux effets de la crise et 16,39% des entreprises ont licencié des employés du fait de la Covid-19. La baisse des emplois a été plus importante dans le secteur de l’hébergement (-20%) suivi du secteur des transports (-18%).

Quid des mesures barrières

Selon les résutats des enquêtes complémentaires, il ressort que 98% des ménages énquêtés par téléphone et 97% des ménages enquêtés sur le terrain sont informés par la radio et la télévision des mesures barrières. 67% des ménages et 43% des entreprises recommandent le renforcement de la sensibilisation pour le respect des mesures barrières et la distribution en masse des kits de protection (Gel hydroalcoolique, gants, dispositif de lavage de mains, masques/bavettes, savon, javel) dans les écoles et les entreprises. De plus, des ménages (95% pour l’enquête par téléphone et 95,6% pour l’enquête sur le terrain) ont exprimé leur satisfaction par rapport aux mesures prises par le gouvernement dans le cadre de l’atténuation des effets de la pandémie.

A.B

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site utilise les cookies pour améliorer votre expérience. Êtes-vous d'accord ? Vous pourrez le désactiver à tout moment. Accepter Lire la suite