Sortir 1er du Bénin et abandonner les études contre son gré: Alerte! Sauvons Géraud Kpètèhoto…

11 082

Get real time updates directly on you device, subscribe now.

Âgé de 20 ans seulement, 1er au plan national à l’examen du Diplôme de Technicien en Tourisme au Bénin, session 2020, le jeune Géraud Kpètèhoto sera contraint d’abandonner ses études universitaires. Son S.O.S aux autorités et bonnes volontés…

 

- Advertisement -

Je m’appelle Kpetehoto Sènami Géraud. J’ai 20 ans et je suis originaire de Zè, dans l’Atlantique du Bénin. Orphelin de père depuis 2012, je suis issu d’une famille pauvre où ma mère, vendeuse d’Akassa sans moyens est devenue depuis le décès de mon papa, mon seul soutien. Afin que je puisse poursuivre mes études malgré toutes les difficultés liées à mon soutien scolaire, ma maman a été obligée de vendre les quelques biens négligeables de mon père, pour pouvoir m’inscrire au Lycée technique d’enseignement familial et social. Passionné de tout ce qui se rapporte au patrimoine, j’ai avec l’aide du service social scolaire du Lycée, pu réussir à décrocher mon diplôme de Technicien en Tourisme, l’équivalent du Bac, pour la session de 2020. Avec 15,61 comme moyenne, je suis sorti donc avec une mention Bien à cet examen national et 1er au plan national, dans cette filière. Alors que j’ai investi corps et âme pour mes études, c’est donc dans l’optique de bénéficier d’une bourse de l’Etat pour ma licence professionnelle en Gestion du Patrimoine culturel à l’Ecole du Patrimoine Africain à l’Université d’Abomey-Calavi (UAC/ EPA) ou à défaut, d’un secours universitaire. Après toutes mes tentatives et dépôts de dossiers pour une de ces deux issues, je n’ai malheureusement pas été classé dans aucune Université du Bénin, afin de poursuivre mes études. Malgré mes réclamations, je n’ai pas eu de répondants. Alors que ma seule alternative était de bénéficier tout au mois d’une aide étatique parce que n’ayant plus aucun moyen ni quelqu’un pour m’épauler, j’ai été obligé de m’inscrire après plusieurs démarches vaines, à l’EPA. Ceci, à la seule condition de payer la totalité des frais de scolarité qui s’élèvent à plus de 400.000 FCFA, l’an. Ne pouvant pas m’inscrire dans une autre filière, j’ai malgré mon incapacité de payer ce montant décidé quand-même de ne pas abandonner les cours. De là, j’ai entrepris de nouvelles démarches auprès des autorités de l’Ecole afin de bénéficier éventuellement d’une exonération de ces frais de scolarité. Mais hélas! Alors que le délai fixé pour clôturer la validation des inscriptions au niveau de l’EPA est prévu pour le 29 janvier 2021, je n’ai jusque-là trouvé de solution pour payer ces frais, donc pour valider mon inscription. Actuellement, je loge dans une résidence universitaire où je suis laissé à moi-même en attendant un miracle. Ma maman étant déjà à bout, je voudrais solliciter l’indulgence de toute bonne volonté à me venir au secours, de quelle manière que ce soit. J’exhorte aussi les autorités à penser à mon cas puisque, j’ai tout donné pour avoir cette mention et je ne comptais que sur ça pour poursuivre mes études. Je vous prie de bien vouloir m’aider à réaliser mon projet d’étude qui est de devenir un grand guide touristique au Bénin et un spécialiste en droit du patrimoine. Car, mon ambition est de rendre le pays visible, dans le secteur du tourisme.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site utilise les cookies pour améliorer votre expérience. Êtes-vous d'accord ? Vous pourrez le désactiver à tout moment. Accepter Lire la suite