Violences à l’encontre des enfants INSPIRE : 7 stratégies pour l’éradiquer

446

Get real time updates directly on you device, subscribe now.

Le rapport 2020 sur les violences à l’encontre des enfants préconise sept stratégies pour éradiquer lesdites violences. « INSPIRE est un ensemble de sept stratégies fondées sur des données factuelles destiné aux pays et aux communautés qui s’emploient à éliminer la violence à l’encontre des enfants. Lancé en 2016, INSPIRE comporte des outils techniques et un manuel servant à déterminer, mettre en œuvre et suivre les politiques, les programmes et les services efficaces qui permettront de prévenir et de combattre la violence à l’encontre des enfants. INSPIRE est un acronyme dont chaque lettre représente une stratégie : I pour implementation and enforcement of laws (mise en oeuvre et application des lois) ; N pour norms and values (normes et valeurs) ; S pour safe environments (sûreté des environnements) ; P pour parent and caregiver support (appui aux parents et aux personnes ayant la charge des enfants) ; I pour income and economic strengthening (revenus et renforcement économique) ; R pour response and support services (services de lutte et d’appui) ; et E pour education and life skills (éducation et savoir-faire pratiques). Deux activités transversales sont également proposées (actions multisectorielles et coordination, et suivi et évaluation) pour assurer la relation entre les sept stratégies et surveiller le niveau de leur mise en oeuvre et leur impact sur ce problème », renseigne ledit rapport publié par l’Organisation mondiale de la santé et l’Unicef. Il ressort également que 56 % des pays appuient les stratégies INSPIRE mais cet appui varie fortement. « Par exemple, la stratégie relative à la mise en œuvre et à l’application des lois a été appuyée par 88 % des pays dans le monde, alors que la stratégie relative à l’appui aux parents et aux personnes ayant la charge des enfants ne l’a été que par 78 % des pays de la Région européenne, par 56 % des pays de la Région africaine et par moins de la moitié des pays des Régions de la Méditerranée orientale, de l’Asie du Sud-Est et du Pacifique occidental. Les stratégies relatives à la sûreté des environnements, aux revenus et au renforcement économique sont celles qui ont été les moins appuyées. Moins d’un tiers des pays des Régions africaines, de l’Asie du Sud-Est et du Pacifique occidental ont fourni un appui national à la stratégie relative à la sûreté des environnements. La stratégie relative aux revenus et au renforcement économique est la stratégie qui a bénéficié du plus haut niveau d’appui (53 %), dans la Région africaine, contre 28 % à 42 % d’appui dans les pays des autres Régions », peut-on également lire.

 

A.B

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site utilise les cookies pour améliorer votre expérience. Êtes-vous d'accord ? Vous pourrez le désactiver à tout moment. Accepter Lire la suite