Syndicalisme au Bénin: Les élections professionnelles auront lieu le 24 janvier

819

Get real time updates directly on you device, subscribe now.

Initialement annoncées pour se tenir le 12 décembre 2020 sur toute l’étendue du territoire national puis ensuite pour le 23 décembre, les élections professionnelles n’ont pu se dérouler pour plusieurs raisons. Alors que des sources syndicales annoncent qu’elles pourraient se tenir fin décembre ou début janvier, la nouvelle date des élections professionnelles est désormais connue. 

 

24 janvier 2021, c’est la nouvelle date retenue pour le déroulement de la troisième édition des élections professionnelles au Bénin. La décision a été prise en Conseil des ministres en sa séance du 23 décembre 2020. « Le Conseil des Ministres avait adopté, lors de sa séance du 23 septembre 2020, les décrets portant différentes formes d’organisations syndicales de travailleurs et critères de leur représentativité, puis modalités d’organisation des élections professionnelles en République du Bénin. C’est en application de ces textes que le Conseil a autorisé l’organisation, par voie électronique, de la troisième édition desdites élections pour le 24 janvier 2021 ; la précédente ayant eu lieu depuis l’année 2010 alors que les textes prévoient qu’elles se tiennent tous les quatre ans. Les Ministres concernés prendront les dispositions nécessaires à la bonne organisation de ces élections », renseigne le compte-rendu du Conseil des ministres. Les centrales et confédérations syndicales disposent alors de quelques semaines supplémentaires pour convaincre leurs bases respectives. Notons que depuis quelques jours, les responsables syndicaux sont au contact des militants à la base dans les différentes localités du pays. Les confédérations œuvrent, malgré tout, pour maximiser leurs chances. Entre autres raisons motivant le report desdites élections, le retard observé dans l’envoi des listes électorales de plusieurs services publics dont six (06) ministères, vingt-sept (27) mairies et plusieurs entreprises ; la non-installation des Commissions électorales départementales (Ced) qui devraient faciliter la collecte et l’envoi des listes électorales. Notons que les services et entreprises publics et privés peuvent toujours continuer à envoyer leurs listes à l’adresse suivante : www.travail.gouv.bj. Par ailleurs, suite à la démission de l’opérateur technologique, le gouvernement serait en train de négocier avec un opérateur technologique de l’Estonie. Notons qu’au terme du processus de sélection des candidatures, huit (08) centrales et confédérations syndicales ont été retenues pour prendre part aux élections professionnelles. La liste a été rendue publique lundi, 14 décembre 2020 par la Commission électorale nationale autonome (Céna). Il s’agit de la Centrale des syndicats du secteur privé, parapublic et informel du Bénin (Cspib) ; la Centrale syndicale des travailleurs débout (Cstd) ; la Centrale syndicale des travailleurs du Bénin (Cstb) ; l’Union nationale des syndicats de travailleurs du Bénin (Unstb) ; la Confédération générale des travailleurs du Bénin (Cgtb) ; la Confédération des organisations syndicales indépendantes du Bénin (Cosi-Bénin) ; la Confédération des syndicats autonomes du Bénin (Csa-Bénin) et la Centrale des syndicats unis du Bénin (Csub).

Aziz BADAROU

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site utilise les cookies pour améliorer votre expérience. Êtes-vous d'accord ? Vous pourrez le désactiver à tout moment. Accepter Lire la suite