Pne/Résilience aux changements climatiques: Le programme Eau, climat, développement et égalité des genres lancé

571

Get real time updates directly on you device, subscribe now.

Il a été procédé hier mercredi 23 décembre 2020, au lancement du programme Eau, climat, développement et égalité des Genres (Wacdep-G). Initié par  le Partenariat mondial de l’eau en Afrique, appuyé par le Programme d’investissement pour l’eau en Afrique, il est mis en œuvre dans dix-huit (18) pays d’Afrique dont le Bénin qui fait partie des 5 pays choisis pour la phase pilote. La cérémonie officielle de lancement s’est déroulée à l’Infosec de Cotonou. 

 

D’un budget total de 25.586.638 d’Euros pour les 5 Régions et les pays bénéficiaires en Afrique pour la période 2020-2025, 530.700 Euros soit 348.116.380 FCFA, pour le démarrage des activités au Bénin et en Afrique de l’Ouest pour la mise en œuvre sur la période de la phase pilote 2020-2022, le programme Aip Wacdep-G au Bénin est partie intégrante du programme régional pour l’Afrique de l’Ouest, qui se concentre sur le soutien à l’intégration du genre dans les processus de planification de l’adaptation au changement climatique. Au niveau de la Cedeao et principalement dans le bassin de la Volta au Bénin, les objectifs poursuivis par le programme consistent à développer des mécanismes/outils pour intégrer le genre dans les processus de planification et de budgétisation liés à la sécurité en eau et à la résilience climatique; aider les principales institutions gouvernementales à prendre des mesures transformationnelles du genre; et démontrer des actions transformationnelles du genre pour apprendre et influencer les politiques et pratiques au niveau national, du bassin fluvial de la Volta et de l’espace Cedeao. Un projet de démonstration est prévu pour être mis en œuvre au Bénin, où les leçons seront capitalisées et un apprentissage au niveau régional/du bassin sera facilité. Le financement de ce programme a été approuvé par l’Agence autrichienne de développement (Ada). Le programme sera mis en œuvre par les cinq bureaux régionaux du Gwp en Afrique. En Afrique de l’Ouest, c’est le Bénin qui a été retenu pour la mise en œuvre de la phase pilote.

Engagement

Pour le président du Partenariat national de l’Eau (Pne-Bénin), en initiant ce projet, le Partenariat mondial de l’eau en Afrique entend jouer un rôle crucial dans la promotion des questions de genre dans la gestion des ressources en eau, en soutenant les acteurs du secteur de l’eau dans leurs efforts visant à assurer l’équité à travers la gestion et le développement durables des ressources en eau.  Euloge Agbossou reste donc persuadé de l’accompagnement de toutes les parties prenantes, afin que les résultats qui seront atteints au Bénin soient les meilleurs parmi ceux des autres pays d’Afrique où se déroule également le programme. « En tant que partenaire de mise en œuvre de ce programme, le Ministère de l’eau et des mines à travers la Direction générale de l’eau, jouera pleinement sa partition pour l’atteinte des résultats prévus au titre dudit programme », a rassuré le Directeur général de l’Eau, représentant le Ministre de l’eau et des mines.  Il a adressé ses remerciements à tous les partenaires techniques et financiers. Le représentant du Ministre du cadre de vie et du développement durable, a pour sa part assuré de l’appui et de l’accompagnement de son ministère à la mise en œuvre de ce programme, afin que les objectifs et résultats attendus soient atteints. Constant Houndénou a fini ses propos en exhortant les parties prenantes à la mobilisation, et à la collaboration avec les organes de mise en œuvre du program.

 

 

  Thomas AZANMASSO 

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site utilise les cookies pour améliorer votre expérience. Êtes-vous d'accord ? Vous pourrez le désactiver à tout moment. Accepter Lire la suite