Le Ministre des sports sur la réforme à la Fbf: Homeky explique les chiffres 40, 34 et 6

779

Get real time updates directly on you device, subscribe now.

Le patron des sports béninois, Oswald Homeky a animé une conférence de presse, mercredi 23 décembre 2020 à la salle de conférence dudit ministère. L’objectif de cette sortie médiatique est de donner plus de clarification sur la réforme en cours à la Fédération béninoise de football (Fbf) au lendemain de l’Assemblée générale extraordinaire de la Fbf.

 

Les réformes engagées par le gouvernement béninois dans le domaine du sport en général et du football en particulier ont été le plat de résistance du ministre Oswald Homeky qui a tenu à clarifier un certain nombre de choses sur la question concernant le nouveau format du prochain championnat national à l’ère de la professionnalisation du football béninois. «Si la réforme doit dire que tous les clubs de l’actuelle 1ère Division (au nombre de 16 clubs) et de 2e Division (au nombre de 18) qui dans les textes sont déjà dans le championnat dit professionnel ; si nous voulons laisser la liberté à chacun des 34 dirigeants de ces clubs qui se sont battus pendant des années d’aller se transformer eux-mêmes et de continuer à mobiliser les ressources avec des partenaires pour être actionnaires eux-mêmes de leur club, il faut bien leur permettre, en tout cas leur laisser la liberté de faire leur choix. Si nous sommes dans un cas de figure où tous les 34 clubs choisissent de rester propriétaire de leur club, en ce moment, ils auront à remplir le cahier de charges. Dans ce cas, on reste à 34», a-t-il expliqué. «Si parmi les 34 clubs, il y en a qui, pour une raison ou une autre, veulent porter des partenaires ou bien se retirer, le modèle pour le faire existe», a ajouté le ministre Homeky avant de poursuivre : «Si nous avons fini de faire tout ça, et que pour des questions de stratégie, nous avons besoin d’un certain nombre de clubs (parce que le modèle de la compétition demande qu’on soit à un tel ou un tel chiffre) alors quel est le maximum que nous ne pouvons pas dépasser ? », demande-t-il. A l’en croire, ce maximum a été dans les travaux mis à 40. Ceci, poursuit-il «pour  dire, quoi qu’il advienne, il aura au moins 34 clubs. Maintenant, si nous devons aller à plus, il n’y a pas de raison que nous soyons plus de 40 pour pouvoir faire quatre poules de 10 (équipes). Voilà d’où viennent le chiffre 40, le chiffre 34  et c’est 40-34 qui donne le 6 qui a fait toute la polémique», a fait savoir Oswald Homeky avant de rassurer qu’ «il n’y pas de liste de six clubs connus (numéroté de 1 à 6) que quelqu’un voulait mettre quelque part et qu’on n’a pas pu mettre.»

Par ailleurs, Oswald Homeky a réaffirmé qu’il n’a pas été dribblé et que les 34 clubs ne viennent pas d’un groupe. «Nous avons travaillé ensemble. C’est un chiffre que nous avons retenu», a conclu Oswald Homeky.

A.F.S.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site utilise les cookies pour améliorer votre expérience. Êtes-vous d'accord ? Vous pourrez le désactiver à tout moment. Accepter Lire la suite