Pnud/Rapport mondial sur le développement humain 2020: Les sociétés fracturées mènent les peuples et la planète vers une collision

600

Get real time updates directly on you device, subscribe now.

Le Ministre d’Etat chargé du plan et du développement, Abdoulaye Bio Tchané et le Représentant Résident du Programme des Nations Unies pour le développement (Pnud), Aouale Mohamed Abchir ont procédé hier, lundi 21 décembre 2020, au lancement du Rapport sur le développement humain 2020. La cérémonie officielle de lancement s’est déroulée au Golden Tulip Hôtel de Cotonou, en présence de la Coordonnatrice résidente par intérim du Système de Nations Unies au Bénin. 

 

 Intitulé « La prochaine frontière : le développement humain et l’Anthropocène », le Rapport sur le développement humain 2020, présente un choix difficile pour les dirigeants mondiaux : prendre des mesures audacieuses pour réduire l’immense pression exercée sur l’environnement et le monde naturel faute de quoi les progrès de l’humanité seront ralentis. Selon la présentation de l’économiste nationale du Pnud, janvier Alofa, le rapport rappelle les progrès importants en matière de développement humain que l’humanité a accompli en 30 ans avec en point d’orge, les pressions humaines sur la planète, engendrant des défis allant du changement climatique à l’effondrement de la biodiversité. Il fait valoir que cette situation pourrait faire basculer l’humanité dans les prochaines années, dans une nouvelle ère géologique, l’anthropocène et dans laquelle l’Homme est l’acteur central.

En ce qui concerne le Bénin, le rapport mentionne que l’Indice de développement humain (Idh) du pays pour 2019 s’établit à 0.545, ce qui le place à la 158e position sur 189 pays et territoires. Entre 1990 et 2019, l’Idh du Bénin a progressé de 0,364 à 0,545, soit une hausse de 49,7 %. Sur la même période, l’espérance de vie à la naissance au Bénin a augmenté de 8 années, la durée moyenne de scolarisation a augmenté de 22 années et la durée attendue de scolarisation a augmenté de 7,3 années. Toutefois, reconnaît le rapport, des efforts restent à faire pour réduire le taux de pauvreté multidimensionnelle de façon globale.

Vers une collision entre les peuples et la planète 

Pour le Représentant Résident du Pnud au Bénin, les messages clés issus de Rapport sont relatifs à la survenue de la pandémie qui a exacerbé une myriade d’inégalités dans le développement humain, aux déséquilibres plantaires et sociaux qui s’exacerbent mutuellement et à l’entrée de la civilisation humaine dans une nouvelle époque géologique, l’anthropocène.  Le Rapport recommande donc, entre autres selon Aouale Mohamed Abchir, d’utiliser le cadre du développement humain, pour sauvegarder la planète et de veiller à ce qu’en œuvrant  pour le développement humain, l’interaction entre les populations et la planète soit prise en compte.

Le Ministre d’Etat chargé du plan et du développement, tout en exprimant sa préoccupation des pressions dangereuses que les êtres exercent sur la planète  et dont a fait mention le rapport, s’est félicité de ce que ses conclusions attestent les efforts du gouvernement dans le développement humain ces dernières années. Ce qui confirme souligne-t-il, la justesse des actions menées pour le développement économique et social du pays. Ainsi, fait-il remarquer, en 2019, le Bénin a progressé de 5 places dans le classement mondial, premier en terme de développement humain dans l’espace Uemoa et 3e dans l’espace Cedeao. Tout en rassurant de ce que les politiques mises en œuvre par le gouvernement sont et seront en phase avec les recommandations du rapport, il en appelle à tous les acteurs, à œuvrer pour une synergie d’actions en vue de continuer à vivre dans de bonnes conditions.

    Thomas AZANMASSO

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site utilise les cookies pour améliorer votre expérience. Êtes-vous d'accord ? Vous pourrez le désactiver à tout moment. Accepter Lire la suite