Formation en entrepreneuriat: 100 jeunes de Zagnanado ont reçu leur parchemin

960

Get real time updates directly on you device, subscribe now.

Les participants ayant suivi la formation initiée par l’Ong « Communauté des travailleurs pour le bien-être » (Ctb) ont reçu leur attestation de fin de formation. C’était, le dimanche 20 décembre dernier, dans l’enceinte de la mairie de Zagnanado, lors d’une cérémonie de remise présidée par le maire, Justin Kanninkpo et le Père François Marie Gnammi Kasco, Président du conseil d’administration (Pca)  de Ctb-Ong puis délégué général des Frères Franciscains en Afrique. 

 

 Une centaine de jeunes dont 41 femmes sont désormais outillés pour s’auto-employer dans la Commune de Zagnanado. A l’issue d’une semaine d’intense formation qui allie la théorie et la pratique, ils ont reçu leur parchemin attestant   leur capacité de pouvoir  s’installer à leur propre compte. Ainsi, l’organisatrice vient de gagner le pari en réussissant à donner aux jeunes l’arme nécessaire qu’il leur faut pour lutter contre le chômage et le sous-emploi. Cependant, le plus important reste  la mise en pratique des différentes notions reçues sur le terrain. C’est d’ailleurs à ce souhait que le Père François Marie Gnammi Kasco, Président du conseil d’administration (Pca)  de Ctb-Ong a convié les bénéficiaires afin que les efforts consentis ne soient pas vains. «On ne peut pas mettre une lampe allumée sous boisseau. Donc il serait inadmissible qu’après votre formation, que vous mettiez votre attestation dans un placard », a laissé entendre le délégué général des Frères Franciscains en Afrique tout en comptant sur l’appui du maire et son conseil par rapport à l’accompagnement de ces jeunes. Copernic Allomavo, porte-parole des heureux du jour a témoigné la gratitude de ses pairs à l’endroit de tous ceux qui de près  ou de loin ont contribué à leur formation en prenant l’engagement de fructifier les connaissances acquises. Justin Kanninkpo, le maire de la Commune, s’est réjoui de l’aboutissement de cette initiative de la Ctb-Ong qui, faut-il le rappeler,  est la meilleure solution pour combattre la pauvreté. A ce titre l’autorité communale a promis d’apporter sa caution  dès que possible aux jeunes sur qui repose le développement.

 

Fernand Kinmahou  

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site utilise les cookies pour améliorer votre expérience. Êtes-vous d'accord ? Vous pourrez le désactiver à tout moment. Accepter Lire la suite